Le leader de l’impression 3D électronique ouvre une usine pour produire ses encres

Leader mondial de l’impression 3D électronique, la société israélienne Nano Dimension poursuit son expansion avec l’ouverture d’une usine dédiée à la fabrication de ses encres inkjet. Fondée en 2012, cette jeune pousse a développé une technologie d’impression 3D capable de produire en quelques heures seulement des prototypes de circuits imprimés professionnels.

Son imprimante 3D, la Dragonfly 2020, utilise un procédé à jet d’encre similaire à la technologie Polyjet de Stratasys, fonctionnant avec des encres conductrices chargées en nano-particules et des encres diélectriques pour fabriquer des PCB flexibles ou rigides.

« augmenter la production de nos encres à nanoparticules et de matériaux diélectriques compatibles »

Inaugurée il y a quelques jours dans la ville de Ness Ziona, dans le même bâtiment que le siège de l’entreprise, l’usine de 800 m2 vise à produire des encres conductrices et diélectiques pour sa dernière imprimante 3D, la Dragonfly 2020 PRO. Optimisée pour l’entreprise, cette nouvelle version est le résultat d’une collaboration étroite avec des partenaires bêta qui réclamaient un système plus grand pouvant être progressivement amélioré au fil du temps.

« Nous avons réalisé des progrès significatifs au cours des derniers mois pour concevoir et concevoir un procédé de fabrication continu innovant afin d’augmenter la production de nos encres à nanoparticules et de matériaux diélectriques compatibles, » a déclaré Amit Dror, PDG de Nano Dimension. « Ce processus extrêmement compliqué a été installé dans notre usine de production d’encre et nous permettra d’accroître et de maintenir efficacement notre capacité à fournir à nos clients des matériaux de pointe fabriqués dans notre usine de production technologiquement sophistiquée et rentable tout en conservant les secrets commerciaux des processus de production uniques. »

Depuis septembre, la Dragonfly 2020 PRO est commercialisée en France via CADvision, un important distributeur français d’imprimantes 3D. Nano Dimension entend également exploiter sa technologie pour d’autres applications comme le bioprinting. Ainsi la société israélienne s’est associée à son compatriote et spécialiste en biotechnologie Accellta Ltd, pour le développement d’une plateforme d’impression 3D axée sur la production de tissus rénaux.

Imprimante 3D Dragonfly 2020 PRO