3DSettings : optimisez vos impressions avec les bons paramétrages

3DSettings pour partager les paramètres de ses filaments

Parmi les projets qui ont particulièrement attiré l’attention de Primante 3D ces derniers temps, il y a un certain 3DSettings. Derrière ce nom évocateur signifiant « paramètres », un site déjà bien connu des imprimeurs : filimprimante3d, une boutique en ligne spécialisée dans la vente de filaments pour imprimantes 3D. Forts de son expérience, cette dernière a eu l’idée toute bête mais géniale, de créer une plateforme où chacun peut venir partager les paramètres d’impression optimaux de ses filaments. Car si il y a bien une chose que le néophyte néglige ce sont les réglages de son imprimante, ce dernier préférant en effet faute d’expérience, remettre en cause l’appareil ou la qualité du consommable. Certes de plus en plus de modèles sont plug and play, mais dans les faits ces machines nécessitent un minimum de réglages selon le filament employé, une étape cruciale dont dépend la réussite d’une impression. C’est donc fort de ce constat, que Sylvain Judeaux l’un des protagonistes de ce projet a eu l’idée de créer cette plateforme communautaire où chacun peut venir partager son expérience d’imprimeur. Toujours empreint à faire échos aux concepts innovants, qui plus est français, Primante 3D a donc interrogé Sylvain afin de décrypter ce nouvel outil. Votre imprimante 3D vous donnait du fil à retordre ? 3DSettings est votre fil d’Ariane…

« L’impression 3D personnelle est encore très loin du plug and print. Une bonne impression dépend de beaucoup de choses. »

Bonjour Sylvain, pourrais-tu te présenter et nous parler un peu de ton parcours ?

Sylvain Judeaux

Sylvain Judeaux

Bonjour ! J’ai 35 ans et je vis en Bretagne. J’ai l’esprit Maker ; mon dernier projet avant filimprimante3d.fr (difficile de trouver du temps libre depuis !) consistait à programmer à partir de zéro le processeur 6502, celui notamment utilisé par Steeve Wozniak dans l’apple 2. Codé en langage machine (1101101…) c’est fastidieux mais très riche d’enseignements. Depuis toujours j’ai cette âme de bricolo-hackeur. A 12 ans, au désarroi de mes parents, j’avais fabriqué une machine à vapeur à partir de la cocote minute familiale, d’un piston de légo technic et d’une électrovanne de machine à laver… bref, cela m’a toujours habité.

Pourquoi filimprimante3d ? Dans le vaste écosystème de l’impression 3D, pourquoi avoir entrepris dans les consommables ?

Cela fait plusieurs années que je regardais ce qui se passait autour de l’impression 3D sans percevoir ce que je pouvais y faire. A force de réflexion, le consommable semblait un créneau assez peu exploité en France. Il y a beaucoup à faire dans le consommable. Chaque semaine de nouveaux filaments apparaissent avec leurs caractéristiques techniques spécifiques. La résine commence aussi à pointé le bout de son nez. Je pense que ce n’est que le début, l’avenir est devant nous.

Comment est né 3Dsettings et qui sont ses protagonistes ?

L’impression 3D personnelle est encore très loin du « plug and print ». Une bonne impression dépend de beaucoup de choses. L’imprimante et le filament utilisés entrent en jeu bien entendu mais beaucoup d’autres paramètres conditionnent le résultat obtenu, dont l’expérience de l’imprimeur et surtout les paramètres d’impression utilisés. C’est de ce constat que 3Dsettings est né dans l’équipe, fruit de beaucoup d’heures de réflexion avec Ronan et Victor chargé du codage du site.

paramétrer son imprimante en fonction de son matériau

Comment fonctionne exactement cet outil ? Quels types de paramètres peut-on enregistrer et échanger ?

L’idée générale de 3Dsettings est « je veux imprimer du flexible NinjaFlex avec mon Ultimaker, quels paramètres dois-je utiliser ? D’autres personnes ont travaillé le NinjaFlex avant moi, comment l’ont-ils imprimé ? » 3Dsettings est donc une plateforme communautaire où chacun peut saisir ses impressions et consulter celles des autres grâce à un système de filtres intelligents. Nous avons essayé de simplifier au maximum la saisie d’une impression et de ses paramètres. L’idée est qu’en quelques minutes l’utilisateur puisse saisir la machine utilisée (grâce au système de suggestions), le filament et les paramètres de base. Les utilisateurs qui le souhaitent peuvent ajouter davantage d’information comme la hauteur de couche, l’épaisseur des bords, etc. Les utilisateurs sont fortement incités à ajouter une photo, c’est toujours plus agréable de pouvoir visualiser le résultat.

Les saisies réalisées par la communauté permettent d’alimenter la base de données. Plus les saisies seront nombreuses, plus les résultats du filtre de recherche seront pertinents. Tout l’intérêt de 3Dsettings réside dans le champ de recherche situé en haut de page. Toute personne, disposant d’un compte ou non, peut consulter les impressions saisies par les autres utilisateurs, très simplement. L’utilisateur sélectionne une marque de filament, une matière, une couleur et le moteur de recherche affiche les saisies des autres utilisateurs. Il est alors possible d’affiner le résultat de recherche à travers la machine utilisée ou encore la notation de l’impression par son auteur.

3Dsettings constitue aussi un outil de sauvegarde des paramètres d’impression. Qui ne s’est jamais posé la question « mince, j’étais sur quelle épaisseur de couche ? ». En se connectant à son compte 3Dsettings il est très facile de retrouver les paramètres de ses anciennes impressions.

Qui sont vos concurrents ? Existe-t-il déjà d’autres sites de ce genre dans le monde ?

Cela existe sûrement. Nous avons travaillé à permettre des saisies extrêmement rapides par les membres. Nous savons que cela rebute tout le monde de devoir remplir des champs à rallonge, nous avons essayé d’aller à l’essentiel.

réglages d'une machine

Pour le moment 3dSettings est dans sa version beta mais quel sera son modèle économique ? J’imagine que le site sera en partie « relié » à filimprimante3d ?

Nous ne nous sommes pas posé la question dans ce sens là. Certes il est probable qu’il y ait un lien entre les deux sites à terme mais ce qui nous a motivé au départ c’est de proposer un outil simple qui répond à un besoin de nombreux imprimeurs 3D. A ce jour notre priorité est que la base de donnée s’agrandisse. Ainsi les résultats du moteur de recherche seront plus pertinents.

Par ailleurs, envisagez-vous des améliorations comme la possibilité de partager sur d’autres matériaux comme les résines par exemple ?

Il y a plein de choses à faire, notre liste est grande. Nous avons récemment ajouté la possibilité d’échanger entre membres sur tel ou tel résultat d’impression. Notre priorité est de faire parler de 3Dsettings (merci de nous le permettre !) afin d’augmenter le nombre de saisies. Nous prenons cela comme des encouragements. Développer une telle plateforme (en partant de zéro) prend du temps. Il faut que le jeu en vaille la chandelle.

Plus globalement, quel regard portes-tu sur l’évolution des matériaux liés à l’impression 3D personnelle ces dernières années ? Comment les vois-tu se développer dans les années à venir ?

Sans nul doute la résine va prendre une place importante. La précision atteignable est impressionnante. Jusqu’à présent la FormLabs était la seule machine disponible. La B9 Creator est à présent disponible. Les projets KickStarter « Little RP » ou « iBox Nano » vont dans le sens de la démocratisation de l’impression SLA. Côté le filament on va voir de plus en plus de filaments techniques arriver sur le marché. Un exemple parmi d’autres : le filament hautement conductif. Les filaments bronze, cuivre ouvrent aussi de nouvelles opportunités artistiques. Le flexible est aussi de la partie, les possibilités sont très nombreuses. Bref, nous n’en sommes qu’au début !

Merci à Sylvain pour sa participation, Primante 3D ne manquera pas de vous tenir informer de l’évolution de la plateforme.