Un service d’impression 3D pour des semelles sur-mesure

des semelle orthopédique en impression 3D

Forte de l’empreinte qu’elle a déjà laissé dans le domaine prothèse orthopédique, l’impression 3D s’intéresse désormais à nos voûtes plantaires. En effet, la société américaine Sols Systems fondée il y a quelques mois seulement, va prochainement lancer un service d’impression 3D pour semelles orthopédiques. Un concept novateur qui s’appuie sur un accessoire tout simple et que chacun possède, le téléphone portable. Il suffirait pour ce faire de télécharger une application sur son mobile, de scanner son pied, puis d’envoyer le fichier 3D à Sols chargé d’imprimer la semelle 3D.

La start up New Yorkaise a développé des logiciels et un process unique au monde, visant à obtenir des semelles sur mesure pour un ajustement parfait avec le pied. L’application serait dans un premier temps disponible pour les smartphone Ios et Androïd. Une série d’algorithmes permettent de créer et de combiner les données relatives à votre pied et à d’autres facteurs, comme votre poids, votre mode de vie, vos chaussures… Disponibles dans plusieurs couleurs, les orthèses plantaires sont imprimées dans un nylon anti bactérien, un matériau alliant à la fois souplesse et rigidité.

sols systems la société à l'origine de ce nouveau service

Cette solution 3D vise à pousser encore plus loin le niveau de personnalisation et de confort, pour une partie du corps vraiment propre à chaque individu. Aux Etats-Unis près 2,5 millions d’américains souffrent de douleurs chroniques aux pieds, un marché juteux donc auquel l’impression 3D offre de nouvelles perspectives. Pour l’heure Sols vise avant tout le marché médical, dans quelques semaines le concept sera expérimenter sur un réseau de 15 médecins podologues afin de tester et d’ajuster le produit. Les semelles coûteront entre 300 et 500 dollars dans un premier temps pour atteindre les 100 $ l’année prochaine.

Depuis décembre 2013, la société est parvenue à lever près de 7 millions de dollars auprès de plusieurs gros investisseurs tels que Lux Capital, Silicon Badia, Rothenberg Ventures, ALM… Son PDG Kegan Schouwenburg, espère par la suite étendre son service à un plus large public, des femmes à la recherche de plus de confort dans leurs chaussures à talon ou des sportifs en quête de performance dans leurs chaussures de sport. L’offre pourrait également se décliner aux fabricants de chaussures qui proposeraient aux internautes de fabriquer en ligne leurs propres semelles, ainsi qu’aux magasins qui offriraient un service de numérisation des pieds à leurs clients.

Articles relatifs aux semelles imprimées en 3D

Eden 3D : Une start-up française qui révolutionne la podologie grâce à l’impression 3D
Rencontre avec ScientiFeet et ses semelles orthopédiques imprimées en 3D