Prusa dévoile l’Original Prusa i3 MK3 sa dernière génération d’imprimantes 3D

imprimante 3D Original-Prusa-i3-MK3

Réputé pour l’excellent rapport qualité prix de ses machines, le fabricant tchèque Prusa a dévoilé sa dernière génération d’imprimantes 3D : l’Original Prusa i3 MK3. Forte du succès de sa MK2 plusieurs fois récompensée, l’entreprise revient avec un modèle optimisé. Fidèle à son ADN, cette dernière itération reprend bien sûr les ingrédients qui ont fait le succès de la marque (simplicité, robustesse et fiabilité), avec l’ajout de nombreux capteurs visant à limiter les échecs d’impression.

Parmi les 4 systèmes de détection, Prusa a installé un capteur visant à détecter les pannes de filament, mettant ainsi l’impression en pause le temps de remettre une bobine. L’autre fonctionnalité est incarnée par les pilotes Trinamic2130 capables de détecter les décalages de couches pour des impressions plus rapides et silencieuses. « Cela a de grandes implications, l’imprimante peut détecter des couches décalées, rétablir et continuer l’impression sans problème. Dans ce mode, une vitesse d’impression plus rapide est également possible à 200 + mm/s. » Souligne le fabricant. Autre fonctionnalité, un mode « Power panic », permet en cas de panne de courant, de reprendre une impression là où elle avait été laissée. Enfin des capteurs équipent les ventilateurs, évitant ainsi les problèmes de surchauffe et les buses bouchées.

Capteur filament

Capteur ventilateur

Plus « intelligente » que son aînée, l’Original Prusa i3 MK3 bénéficie en outre d’un volume d’impression légèrement supérieur soit 10 mm de plus sur l’axe Z. L’axe Y a lui aussi été retravaillé pour ne meilleure rigidité du cadre. « L’axe Y a été retravaillé à partir d’un aluminium extrudé. Il offre la même rigidité que d’autres imprimantes, tout en fournissant l’aspect élégant de notre cadre dural. » Parmi les autres améliorations, soulignons également l’ajout d’une extrudeuse Bondtech (voir vidéo) qui saisit désormais le filament des deux côtés, assurant ainsi une meilleure poussée, notamment lorsqu’il s’agit de filaments flexibles. Enfin, la MK3 dispose d’un nouveau revêtement PEI, dotée d’une surface rugueuse pour limiter les effets du warping.

Livrée avec la carte mère EINSY RAMBo développée avec UltiMachine, l’Original Prusa i3 MK3 est disponible en précommande au prix de 749 $ dans sa version kit et 999 $ assemblée. Les expéditions sont annoncées pour novembre 2017.