MakerBot ajoute le nylon à sa nouvelle imprimante 3D professionnelle Method

filament nylon pour l'imprimante 3D Method de MakerBot

Près d’un an après le lancement de son imprimante 3D de bureau professionnelle Method, MakerBot a récemment annoncé l’ajout du nylon à son portefeuille de filaments techniques, portant ainsi à huit le nombre total de matériaux pour sa dernière née. Optimisé pour offrir une haute résistance à l’abrasion, le nylon est largement utilisé pour le prototypage fonctionnel et les applications finales dans les secteurs de l’industrie automobile, des produits industriels et des produits de consommation.

En raison de sa résistance élevée à la flexion, à la traction et aux chocs, le nylon possède des propriétés mécaniques optimales. Ainsi, il s’avère idéal pour les applications nécessitant des mouvements répétitifs ou une force appliquée, notamment les outils et accessoires de fabrication, les pièces articulées, les assemblages par pression, les charnières actives, les engrenages et les entrées d’air.

Ces pièces sont souvent soumises à une chaleur accrue en raison du frottement et peuvent avoir besoin d’une certaine flexibilité en raison des interactions avec d’autres pièces. Le nylon possède également des propriétés thermiques optimales qui lui permettent de résister à la chaleur jusqu’à 180 °C.

« Les ingénieurs peuvent également accroître l’efficacité sur le lieu de travail en utilisant le Nylon pour une gamme d’applications finales »

imprimante 3D Method de MakerBot

« La disponibilité de huit matériaux pour la METHOD en moins d’un an souligne notre engagement envers nos clients. Nous continuons d’élargir à un rythme accéléré notre offre de matériaux, afin que nos clients puissent choisir parmi une variété de matériaux qui offrent différentes propriétés mécaniques et thermiques adaptées à leurs applications », affirme Nadav Goshen, PDG de MakerBot.

« La combinaison unique qu’offre le nylon de résistance à l’abrasion, à la traction et à la flexion, associée à une résistance élevée à la chaleur, ouvre une nouvelle série d’applications pour la plate-forme METHOD, telles que les engrenages, les charnières actives et les accessoires de fabrication subissant des mouvements répétés. Les ingénieurs peuvent également accroître l’efficacité sur le lieu de travail en utilisant le Nylon pour une gamme d’applications finales. »

Le nylon est sensible à l’humidité et peut facilement absorber l’eau dans l’air. Ainsi, les filaments stockés dans des conditions d’humidité, même modérées, peuvent produire des pièces déformées et gauchies. Les compartiments matériaux hermétiques de la METHOD permettent de protéger le Nylon de l’humidité qui pourrait l’endommager. Une nouvelle fonctionnalité de séchage des bobines permettra également aux clients d’utiliser le compartiment chauffé de la METHOD X pour sécher les bobines de Nylon qui ont été affectées par l’absorption d’humidité.

Par ailleurs, un ensemble de capteurs intégrés garantit le stockage des matériaux dans des environnements optimaux : une capacité jusqu’alors réservée aux imprimantes 3D industrielles traditionnelles. De plus, l’impression de Nylon avec le support PVA hydrosoluble de MakerBot permet aux utilisateurs d’imprimer des géométries complexes. Proposé en noir, le nylon de MakerBot devrait être livré dès le début de l’année 2020. Les autres matériaux disponibles sont l’ABS, l’ASA, Stratasys® SR-30, PETG, Tough, PLA et le PVA.

filament d'impression 3D MakerBot