MakerBot lance un nouveau nylon carbone moins sensible à l’humidité

filament carbone moins sensible à l'humidité

Depuis le lancement de sa plateforme professionnelle Method, une certaine frénésie s’est emparée de MakerBot qui étoffe son portefeuille matériau à un rythme très soutenu. Bien loin de son marché grand public des débuts, la filiale de Stratasys propose des filaments de plus en plus techniques pour attirer les professionnels. Après le lancement successif de plusieurs matériaux PC et nylon, le fabricant américain vient de surenchérir avec un filament nylon chargé en carbone. Baptisée « MakerBot Nylon 12 Carbon Fiber », cette variante du « MakerBot Nylon Carbon Fiber », se distingue par sa capacité à absorber moins l’humidité que le nylon 6/66.

Les filament nylon ont en effet tendance à absorber rapidement l’humidité ambiante qui au moment de l’extrusion peut sérieusement altérer les pièces. Lorsque le filament arrive dans la buse, l’eau contenue dans le fil chauffe alors jusqu’à bouillir et former des petites bulles. La présence de ces dernières influe sur la qualité de surface, ainsi que la résistance de la pièce. C’est pourquoi les opérateurs conservent leurs filaments dans des armoires chauffées. Il en va d’ailleurs de même pour les pièces une fois imprimées qui absorberont aussi l’humidité si elles sont exposées à l’air ambiant.

« Les matériaux composites conviennent à un large éventail d’applications d’ingénierie. Le MakerBot® Nylon 12 Carbon Fiber offre aux fabricants une alternative légère et économique à l’impression 3D de métal, de par sa stabilité dimensionnelle élevée et son excellente résistance à la fissuration sous contrainte », explique Nadav Goshen, PDG de MakerBot. « En étendant l’offre de matériaux disponible pour les imprimantes 3D METHOD, nous étoffons par la même occasion les opportunités des utilisateurs en leur permettant d’explorer de nouvelles applications. »

filament nylon chargé en carbone de MakerBot

Avec ce nouveau filament, MarkerBot dit vouloir viser les applications qui nécessitent des pièces capables de maintenir leur forme avec une flexion minimale, comme les supports automobiles ou les jauges d’inspection. Soulignant sa rigidité élevée, ce nylon en fibre de carbone offre un module d’élasticité en traction de 6 000 MPa. De quoi répondre aux besoins de nombreuses industries comme l’aérospatiale, la manufacture et l’automobile, pour faire du prototypage fonctionnel ou de l’outillage plus léger.

Les utilisateurs souhaitant obtenir une meilleure finition de surface, peuvent également avoir accès aux supports solubles PVA ou Stratasys® SR-30™ pour imprimer des géométries complexes. Des supports détachables sont également disponibles pour des résultats d’impression plus rapides. Avec la MakerBot LABS™ Experimental Extruder, les utilisateurs ont également la possibilité d’employer des matériaux encore plus performants provenant de fournisseurs tiers leaders dans le domaine des filaments.

Disponible en tant que mise à niveau pour les imprimantes 3D METHOD et METHOD X, la METHOD Carbon Fiber Editions a été préconfigurée avec un nouvel extrudeur compatible avec des matériaux composites.