Stratasys dévoile 11 nouvelles imprimantes 3D !

Objet30 Prime

L’objet30 Prime

Stratasys qui ne fait jamais dans la demi-mesure, a profité de l’Euromold 2014 pour dévoiler pas moins de 11 nouvelles imprimantes. En effet le leader de l’impression 3D a présenté lors du « salon mondial du moulage et de l’outillage, du design et du développement » sa nouvelle gamme Objet et Fortus ainsi qu’un nouveau matériau. Le géant américain a décidé d’élargir sa gamme Objet en proposant des imprimantes plus compacte que les dernières Connex. Celles-ci sont au nombre de 3 : les Objet260 Connex1, Objet260 Connex2 et Objet260 Connex3 qui devraient permettre à la société de s’adresser à une plus large clientèle en proposant des machines moins coûteuses et un plus faible encombrement. A cela Stratasys a rajouté 3 formats intermédiaires à savoir : les Objet350 Connex1, Objet350 Connex2 et Objet350 Connex3. Rappelons que cette gamme fonctionne selon un procédé appelé Polyjet, une technique de photopolymérisation qui consiste à superposer des photopolymères qui vont être instantanément durcis avec un rayon ultraviolet. Cette technique s’appuie également sur la technologie triple jet qui permet de combiner plusieurs couleurs et matériaux.

Stratasys a également présenté une certaine Objet30 Prime Desktop, un des modèles les plus compacts de sa gamme, celui-ci mesurant seulement 82.5 × 62 × 59 cm pour 93 kg. Une imprimante à même donc d’être utilisée dans un bureau et capable d’imprimer toutes sortes de prototypes ou dispositifs médicaux, grâce à ses 12 matériaux. Un large panel de consommable comprenant des plastiques rigides, souples, transparents, colorés, haute température, biocompatibles et des caoutchoucs.

objet eden 260

Objet Eden260VS

A cette liste déjà exhaustive, citons également l’arrivée de l’Objet Eden260VS. Si en terme de taille et de performances cette dernière est similaire à ses prédécesseuses, c’est la première fois qu’une imprimante 3D propose la technologie polyjet avec un support soluble. Un vrai plus lorsqu’il s’agit d’imprimer des pièces complexes et fragiles, ceci évitant en effet à l’utilisateur d’avoir à intervenir manuellement et de risquer d’abimer la pièce lors de sa finition post impression.

Coté matériaux, la nouveauté s’appelle ULTEM 1010. Il s’agit d’un plastique FDM biocompatible, c’est-à-dire pouvant être mis en contact avec des aliments ou être utilisé à des fins médicales. Celui-ci serait par ailleurs particulièrement résistant aux écarts de températures et aux contraintes mécaniques. ULTEM 1010 sera disponible en 2015.

Concernant sa gamme Fortus qui rappelons le sont des imprimantes de type FDM, Stratasys a dévoilé deux nouvelles machines : les Fortus 380mc et 450mc. Ces dernières auraient une vitesse d’impression 20 % supérieure à la 250mc, même si comme à son habitude le fabricant n’a donné aucun chiffre précis à ce sujet… Alors que leur grande sœur ne fonctionnait que sur seul matériau (l’ABSplus-P430), ces machines ont à leur disposition pas moins de 8 consommables différents à savoir 3 types d’ABS, 2 PC, 1 ASA, 1 nylon et 2 Ultem.

Après l’annonce fracassante d’Hewlett Packard avec sa Multijet Fusion, Stratasys n’aura donc pas mis longtemps à reprendre la main et surtout à rassurer ses investisseurs. HP n’ayant pas prévu de sortie pour son imprimante avant 2016, Stratasys va sûrement profiter de ces 2 années pour accélérer son développement et asseoir encore un peu plus son leadership.