Zoom Superfly Flyknit : les nouvelles chaussures imprimées en 3D de Nike

chaussures-nike

A l’occasion de la Nike Innovation Summit de New-York, la marque à la virgule a dévoilé ses dernières nouveautés en vue des jeux olympiques 2016. Parmi ces innovations running, le géant américain a présenté une nouvelle chaussure de course conçue par impression 3D. Baptisée Nike Zoom Superfly Flyknit, ce bijou de technologie a été développé en collaboration avec la sprinteuse américaine Allyson Felix, championne du monde 2015 du 400 m.

Cette paire de chaussures de piste doit son nom à une technologie dénommée Flyknit, mise au point par le Sport Research Lab de Nike (NSRL) pour la catégorie running. Ce procédé lancé en février 2012, permet de coudre l’empeigne de la chaussure d’une seule pièce, offrant ainsi un maintien et une flexibilité optimale à son porteur.

Allyson Felix

Les ingénieurs de la Sport Research Lab de Nike ont fait appel à l’impression 3D pour la partie prototypage. L’imprimante 3D utilisée fonctionne sous la technologie SLS (Selective Laser Sintering), procédé consistant à fusionner une poudre polymère avec un laser. Outre sa capacité de personnalisation, l’impression 3D permet une rétroaction en temps réel, accélérant ainsi le cycle de développement et par conséquent le temps de mise sur le marché du produit. Au total ce sont 30 versions de plaques à pointe et 70 tiges différentes qui ont été imprimées avant d’arriver au produit final. La sprinteuse Allyson Felix a été largement impliquée dans le développement des chaussures, en testant leur confort, leur ajustement et leur capacité de rebond.

Il y a deux ans, Nike recourait pour la première fois à l’impression 3D pour ses chaussures de piste Nike Vapor Carbon 2014. Quelques mois plus tard, le groupe américain récidivait avec Rebento Duffel, le premier sac de sport au monde imprimée en 3D, puis ses protège-tibias « Mercurial FlyLite ».

Nike Zoom Superfly Flyknit