Aerotec, EOS et Daimler unissent leur force pour industrialiser l’impression 3D métal

aeroctec industrialise l'impression 3d

A l’image du projet français SOFIA visant à développer des procédés d’impression 3D métallique et des matériaux adaptés aux exigences du secteur industriel, la filiale allemande d’Airbus Premium Aerotec, le fabricant EOS et le constructeur automobile Daimler ont récemment annoncé un partenariat visant à automatiser la fabrication additive métal. Confirmant l’intérêt suscité par la fabrication additive chez les industriels et la course mondiale engagée autour de son industrialisation, les trois entreprises allemandes ont décidé d’unir leur force pour développer un système de production automatisé capable d’imprimer des pièces métalliques en grandes séries.

« Les étapes pré et post-traitement représentent environ 70% des coûts de fabrication »

Baptisé NextGenAM (Next generation of additive manufacturing), le projet vise à automatiser certains procédés tels que le post-traitement des pièces dont le coût élevé représente un frein majeur à son industrialisation. »Les étapes pré et post-traitement représentent environ 70% des coûts de fabrication. Le projet s’efforce également d’obtenir une qualification de l’aluminium pour l’impression 3D industrielle. » Explique Premium Aerotec dans un communiqué.

EOS M 400-4

« En tant que pionnier de la technologie dans la fabrication d’additive sur poudre, nous apportons une expérience et une expertise durable »

Le projet NextGenAM pourra s’appuyer sur l’expérience et l’expertise de ses trois protagonistes : Premium AEROTEC, premier fabricant au monde à avoir fourni des composants structurels imprimés en 3D pour les avions Airbus, le leader mondial des systèmes de fabrication additive métallique EOS et son système modulaire EOS M 400-4, et le constructeur automobile Daimler doté d’une solide expérience dans la production en série à grande échelle. Chaque année l’entreprise produit plus de 100 000 pièces prototypes imprimées en 3D pour l’ensemble de ses divisions dont Mercedes-Benz.

« Nous sommes fiers de faire partie d’un projet tourné vers l’avenir avec Premium AEROTEC et Daimler. Cela souligne l’empreinte croissante de l’impression 3D industrielle dans la production en série. En tant que pionnier de la technologie dans la fabrication d’additive sur poudre, nous apportons une expérience et une expertise durable. Avec les plates-formes EOS, nous avançons vers la mise en place de cette future solution de production. » A déclaré Dr Hans J. Langer, fondateur et CEO du groupe EOS.

Les trois partenaires entendent investir plusieurs millions d’euros dans le développement d’un système de fabrication additive automatisé, dont l’élaboration débutera en mai prochain en Allemagne au centre technologique de Premium Aerotec de Varel.

Premium AEROTEC – Janvier 2016 : Inauguration de son site de Varel destiné à la production de pièces en titane pour l’aéronautique