InssTek dévoile une imprimante 3D métal parmi les plus compactes du marché !

mx-mini

Crédit photo Michael Petch

A l’occasion du dernier Formnext de Frankfort, salon international dédié aux technologies de la fabrication additive, un exposant s’est illustré en dévoilant une imprimante 3D métal particulièrement compacte. Dénommée « MX-Mini » cette machine développée par le sud-coréen InssTek, n’a pas manqué d’attirer l’attention des visiteurs, tant ses dimensions tranchaient avec ses concurrentes de plusieurs tonnes. Mesurant seulement 850 x 850 x 950 mm pour 300 « petits » kilos, ce nouveau système vise à proposer une solution à faible encombrement, proche de l’imprimante 3D de bureau.

Fidèle à son ADN, la MX-Mini exploite la technologie DED (Directed Energy Deposition), un procédé similaire à la DMT (Laser-Aided Direct Metal Tooling), consistant à projeter une poudre métallique à l’aide d’un faisceau laser très puissant. Pour ce faire, l’appareil dispose d’un laser à fibre pulsé Ytterbium d’une puissance de 3000 W. Equipée deux plateaux, cette machine à 3 axes offre également la possibilité d’imprimer dans un large panel de matériaux : titane, acier, cobalt, nikel… Malgré son petit gabarit, la MX-Mi dispose d’un volume d’impression encore très satisfaisant de 20 x 20 x 20 mm, à même de répondre à nombre d’applications.

mx-mini-dmt

Selon son fabricant, la MX-Mi a été développée principalement pour des applications dans la recherche et développement, mais aussi l’éducation. Son faible encombrement lui permet de s’intégrer dans des petits espaces, sans pour autant sacrifier la qualité d’impression. Si aucun prix n’a pour le moment été communiqué, il est d’ores et déjà possible de précommander l’imprimante sur la page contact du fabricant.

En mars 2016, le constructeur chinois Yibo3D, dévoilait une petite imprimante 3D métal aux dimensions similaires dénommée YBRP-140.

mx-mini-insstek