Des chercheurs russes testent avec succès des balles imprimées en 3D !

balles

A l’image du nombre d’applications d’impression 3D grandissant dans le domaine militaire, la Fondation pour les Projets de Recherche Avancés de Russie (FPI) et l’Institut Central de Recherches Scientifiques pour la construction de machines de Précision (TSNIITOCHMASH), ont récemment déclaré avoir testé avec succès un lot de balles expérimentales imprimées en 3D. En effet, le groupe de recherche est parvenu à développer un procédé d’impression 3D par fusion laser, capable d’imprimer directement des balles. Selon les premiers résultats obtenus, la fabrication additive aurait de nombreux avantages par apport aux techniques traditionnelles, permettant notamment une meilleure précision, un meilleur rapport coût-efficacité, une réduction du temps de fabrication et l’accès à une plus large gamme de matériaux.

Contrairement aux techniques d’usinages créant parfois dans la balle des espaces entre le noyau en plomb et l’enveloppe en cuivre, ce procédé d’impression 3D a également l’avantage de n’en laisser aucun qui pourrait nuire à la performance du projectile. Le FPI a par ailleurs déclaré que la précision de leur méthode d’impression 3D permettait aux balles de fonctionner exactement de la même manière que les munitions fabriquées traditionnellement.

« la fabrication additive est aujourd’hui un nouveau paradigme pour l’industrie high-tech »

« La Fondation pour les études avancées et JSC TSNIITOCHMASH, ont mené avec succès des tests sur un lot expérimental de balles créées à l’aide de la technologie de fusion laser en couches (PLC-bullet). La fabrication additive est aujourd’hui un nouveau paradigme pour l’industrie high-tech: c’est une méthode de production rapide avec un développement accéléré des composants, des pièces et des structures. La fusion laser est le moyen le plus rapide d’apporter l’idée d’un produit à sa réalisation », a déclaré le FPI.

mitraillette

Fondé en 2012, le FPI est un centre de recherche similaire à l’agence du département de la défense américain DARPA, destiné aux projets militaires. Selon le chef du laboratoire, le professeur Vladimir Chuvildeeva, l’équipe de développement actuelle a été formée il y a plus de dix ans à l’Université de Nizhni Novgorod. L’équipe s’est spécialisée dans le développement de la technologie d’alliage au laser pour développer des modèles physiques complexes. Leurs recherches visent à développer des équipements beaucoup plus sophistiqués à des fins militaires.

Important fabricant d’armes pour l’armée russe et le ministère de l’intérieur de la Russie depuis 1944, TSNIITOCHMASH est chargé de développer et de tester des armes pour plusieurs départements et de troupes militaires russes, y compris les Forces aéroportées russes, l’Armée de l’Air, la Marine et des unités spéciales des forces de l’ordre. Dans un avenir plus ou moins proche cette technologie pourrait donc permettre de produire en masse des munitions pour l’armée russe.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn