Prometheus : ArianeGroup développe un moteur imprimé en 3D 10 fois moins cher !

Coentreprise française fondée en 2014 par Airbus et Safran anciennement connue sous le nom de Airbus Safran Launchers, ArianeGroup a récemment signé son premier contrat Prometheus avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Moteur réutilisable et low cost destiné à équiper les futurs lanceurs européens à partir de 2030, Prometheus sera presque entièrement imprimé en 3D. Associée à d’autres technologies, l’impression 3D permettrait de faire des économies considérables : un coût unitaire divisé par 10 soit 1 million € contre 10 millions € pour le moteur Vulcain 2 d’Ariane et un coût du kilogramme de mise en orbite géostationnaire divisé par 4, soit 5000 € contre 20 000 aujourd’hui avec Arianne 5.

« un moteur environ 10 fois moins coûteux à construire que le moteur Vulcain 2 »

« Le moteur est un élément vital du lanceur« , a déclaré Alain Charmeau, PDG d’ArianeGroup . « La préparation de la percée technologique qui a entraîné un moteur environ 10 fois moins coûteux à construire que le moteur Vulcain 2 actuel nous permettra de rester dans la course mondiale à l’espace. Je remercie donc l’ESA et ses Etats membres pour leur contribution au développement de la technologie européenne de demain. »

Moteur Prometheus

Préparé par le Cnes et ArianeGroup, avec le soutien de l’agence spatiale allemande DLR, ce moteur futuriste alimenté par un mélange d’oxygène liquide et de méthane, devraient comporter plusieurs pièces imprimées en 3D, parmi lesquelles les buses, le turbopompe ou encore la chambre de combustion. Destiné à réduire le coût des futurs lanceurs européens, Prometheus serait réutilisable entre 5 et 10 fois. Le moteur pourra aussi bien équiper les lanceurs conventionnels que réutilisables. Les premiers tests sont annoncés pour 2020 en Allemagne, sur le site de l’agence allemande de l’aérospatial.

Plusieurs entreprises spatiales ont déjà intégré la fabrication additive, parmi lesquelles Blue Origin pour son moteur BE-4 ou Aerojet Rocketdyne pour son RL-10. L’impression 3D permet d’imprimer des pièces plus légères d’un seul tenant, en utilisant beaucoup moins de matière que les techniques classiques.

Moteur Vulcain 2