Quand Sculpteo voit plus grand

Clément Moreau DG de l'entreprise Sculpteo

Clément Moreau Directeur Général de Sculpteo

Sculpteo le spécialiste français de l’impression 3D en ligne, vient d’annoncer l’ouverture prochaine d’un nouveau centre d’impression 3D. Cette start-up née en 2009 et qui connait depuis sa création une belle évolution voit désormais plus grand. Avec une hausse de plus de 200% sur son chiffre d’affaire pour 2013 (40% du CA en Amérique du nord), l’entreprise qui ne connait pas la crise affiche de sérieuses ambitions dans ce secteur. Si les chiffres sont bons, la société de Clément Moreau et Eric Carrel a décidé de recentrer davantage ses activités. En effet, selon ces derniers le marché de l’impression 3D n’aurait pas pris la direction qu’on pouvait espérer. Malgré l’accessibilité et la facilité du service proposé par Sculpteo, le grand public n’aurait pas répondu autant que prévu à l’appel.

« Nous pensions que, compte tenu de la facilité d’utilisation, le marché grand public décollerait très vite, que nous passerions d’un monde de consommateurs à un monde de co-créateurs. Les gens sont séduits par la personnalisation mais ils se découragent vite car les résultats ne sont pas très bons si l’on n’est pas professionnel. Le marché n’est finalement pas aussi important que nous le souhaitions » explique Eric Carreel fondateur de Sculpteo.

Le service a néanmoins rencontré un vif succès auprès des professionnels, où l’impression 3D répond à des besoins de prototypage et des productions de petites et moyennes séries. La société qui compte 35 salariés a donc décidé de concentrer ses activités sur le B2B. L’idée est de s’adresser d’avantage aux PME en leur permettant de commander plus facilement leurs pièces. Outre les valeurs sûres telles que la joaillerie et l’architecture, Sculpteo vise également la mode et le sport. Afin de développer ce service à l’entreprise et de palier à une production insuffisante, la société a donc investi dans une nouvelle usine à Villejuif. D’une surface de 850 m2, celle-ci regrouperait une dizaine d’imprimantes 3D pour autant d’employés. Des machines à 150 000 € en moyenne fonctionnant par frittage laser. Pour autant son usine d’Arreau équipée de 4 imprimantes restera en activité.

Sculpteo renforce donc son offre de service à l’entreprise. Une tendance qui avait déjà été renforcée en début d’année avec son fameux 3D Printing batch control. Un logiciel destiné à la production en série pour imprimer des objets en plus grande quantité. Le procédé qui est automatisé permet aux clients de piloter eux même leur production et de réduire leurs coûts de fabrication en imprimant des lots.

Sculpteo : 5 millions pour conquérir le monde

Sculpteo annoncé aujourd’hui une levée de fond de 5 millions d’euros.

Sculpteo publie les résultats d’un sondage

Sculpteo a publié les résultats d’une étude sur l’impression 3D.

Le français Sculpteo dévoile le plastique le plus souple du monde

A l’occasion du CES de Las Vegas, Sculpteo a dévoilé un matériau ultra-souple.

HP choisit Sculpteo

Hewlett Packard a choisi Sculpteo pour devenir le service d’impression 3D officiel de Sprout.

D’autres articles liés aux services d’impression 3D