Photoshop succombe à son tour à l’impression 3D

le logiciel photoshop d'adobe permet maintenant d'imprimer en trois dimension

La technologie de l’impression 3D tisse chaque jour un peu plus sa toile… De manière implacable,  son réseau et son champ d’application ne cesse de s’accroitre. Photoshop CC est la dernière victime consentante de cette expansion formidable. En effet, Adobe le mastondonte américain du logiciel graphique, a profité de la dernière mise à jour de son Creative Cloud pour inclure l’impression 3D à ses nouveaux outils…

Modélisation et personnalisation

énumération des différents avantage de ce nouvel outil numérique

Auparavant l’utilisateur avait besoin d’un modèle numérique, soit il le créait lui-même, soit il le téléchargeait sur des plateformes spécialisées. Une fois obtenu, celui-ci avait encore besoin d’un logiciel prenant en charge l’imagerie 3D pour le modifier. A compter d’aujourd’hui, les utilisateurs de Photoshop CC peuvent désormais concevoir, modifier et personnaliser leurs modèles 3D de la même manière qu’ils le faisaient avec leur image 2D. Après le téléchargement des modèles 3D à partir services en ligne tels que Thingiverse, les utilisateurs de Photoshop peuvent ajouter de la couleur, ajuster la forme ou faire tourner les angles. Les artistes peuvent également concevoir des modèles 3D en partant de zéro.

Andy Lauta, chef de produit chez Photoshop : « Quand un utilisateur est prêt à imprimer un objet 3D, le logiciel vous guidera également sur les défauts mineurs présent dans votre modèle (comme des petits trous dans le maillage ) et de le préparer pour la phase d’impression . Vous pouvez également spécifier le type de matériel que vous souhaitez utiliser pour l’impression. »

En rouge, création d’un étais pour supporter la structure pendant la phase d’impression

Les outils de Photoshop CC comme la réparation de maillage automatisée et de génération de structure de soutien facilitent la modélisation et améliore le résultat final. Le logiciel permet aussi la création d’une sorte d’échafaudage (un étais)  sous vos créations afin qu’elles ne s’effondrent pas au cours du processus de production et de vérifier automatiquement l’étanchéité.

« Avoir un bon rendu au moment de l’impression était la chose la plus difficile à respecter « , a ajouté Lauta. « Ce que vous voyez à l’écran, c’est vraiment ce qui sera imprimé en 3D. Photoshop prend désormais en charge une gamme d’imprimantes 3D comme les Replicator de MakerBot. »

Le logiciel sera compatible avec la plupart des imprimantes personnelles (pour l’instant uniquement les replicator de Makerbot) et s’adaptera au matériaux choisi pour l’impression (plastique, cire, céramique, métal…) pourra supporter fichiers aux formats STL, 3DS, KMZ, Collada ou encore OBJ. Les utilisateurs auront également la possibilité de télécharger directement leur modèles 3D sur Sketchfab et Shapeways et de les imprimer également via ces plateformes. Un accord a d’ailleurs été signé entre Shapeways et Adobe, désormais pratiquement n’importe qui dans le monde pourra y imprimer son objet et se le faire expédier.

La mise à jour disponible dès maintenant, nécessite la version 14.1 Photoshop CC pour être installée sur les ordinateurs. C’est une mise à jour gratuite pour les membres de Adobe Creative Cloud (61,49€/mois), ainsi que des membres d’applications Creative Cloud ( 12,29€/mois). Les outils d’impression 3D peut également être consultés pour une période d’essai gratuite de 30 jours.