Cults : une plateforme française de fichiers 3D

Cults plateforme de fichiers 3d

Si l’impression 3D tente à se démocratiser ces dernières années, c’est aussi parce que modéliser mais surtout récupérer des fichiers 3D est devenu de plus en plus facile. En effet, si les imprimantes 3D personnelles sont aujourd’hui de plus en plus intuitives et accessibles au grand public, pour autant la modélisation est une discipline qui requiert un minimum de connaissances et de compétences techniques. Il existe heureusement des alternatives, des plateformes en ligne où chacun peut venir télécharger des fichiers 3D mises à disposition par des designers ou des amateurs éclairés. Au nombre d’une trentaine environ, si la plupart de ces sites sont en anglais, un certain Cults résiste aujourd’hui à l’envahisseur… Curieux de découvrir qui pouvait bien se cacher derrière cette plateforme française, Primante 3D est allé à la rencontre de ses deux fondateurs Hugo Fromont et Pierre Ayroles, deux passionnés qui ont su donner du relief à leurs ambitions…

« Nous souhaitons être perçus comme un site qui donne de l’inspiration et qui motive les gens à imprimer toutes sortes de choses en 3D »

Hugo et Pierre

Bonjour les gars, pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

Salut Alexandre ! Nous sommes Hugo & Pierre les co-fondateurs du site Cults. Nous venons tous deux du milieu de la communication digitale et de la publicité.

Quelle est la genèse de Cults et qui sont les autres protagonistes ?

Le projet a débuté il y a environ un an et demi lorsque nous avons découvert cette incroyable innovation qu’est l’impression 3D. En s’intéressant de plus près au fonctionnement de cette technologie, on s’est très vite aperçu qu’il y avait un enjeu sur les fichiers 3D ; tant au niveau de leur fabrication que de leur conceptualisation. En effet, lorsque nous avons tenté de créer un modèle 3D on s’est rendu compte que cette étape de création était fastidieuse et qu’elle demandait de réelles compétences ; que ce soit en terme de vision dans l’espace, de maîtrise des logiciels CAO ou encore de sens créatif. Des talents que pleins de designers 3D du monde entier ont su développer à travers le temps. Notre objectif est de les réunir tous sur une seule et même plateforme conviviale, réalisée pour et avec eux. Chez Cults nous sommes aujourd’hui 4 personnes, deux co-fondateurs, un directeur technique et un spécialiste e-business.

Quel est son statut et son modèle économique ?

Notre statut d’entreprise est celui de la SAS. Le business model de Cults repose dans un premier temps sur la création d’une communauté de qualité autour de l’impression 3D. Tout le service offert par Cults est entièrement gratuit. Nous souhaitons à terme valoriser cette audience. L’un des leviers économiques est également la prise d’une petite commission sur les ventes de fichiers 3D. Celle-ci sert avant tout à supporter les frais de maintenance du site.

telechargement

Si vous deviez expliquer le concept et le fonctionnement de votre plateforme à un néophyte ?

Cults est un site de téléchargement de fichiers 3D dédiés à être imprimés en 3D. Il s’agit d’une plateforme sur laquelle des designers 3D publient leurs créations. Nos utilisateurs viennent y télécharger des fichiers pour ensuite les fabriquer via leur imprimante 3D personnelle ou via un Fab Lab ou via un service d’impression en ligne ou encore via à un système de localisation d’imprimantes 3D à proximité. Tous les membres de la communauté Cults peuvent, à la manière d’un réseau social, suivre l’activité de leurs créateurs préférés grâce à un système de followers/followings.

« Notre volonté est de construire une offre axée sur la qualité des créations »

A l’heure actuelle, combien de modèles sont disponibles et quelles catégories peut-on y retrouver ?

Nous ne communiquons pour le moment pas sur le nombre d’objets présents dans notre catalogue. Notre ambition n’est pas d’avoir la bibliothèque la plus grande possible. Beaucoup d’acteurs sur ce secteur gèrent cette course au volume beaucoup mieux que nous. Notre volonté est de construire une offre axée sur la qualité des créations. Nous souhaitons promouvoir des modèles 3D complexes et / ou très bien pensés que seul un artiste peut réaliser. Des logiciels en ligne permettent aujourd’hui de modéliser en 3D plus facilement qu’avec les logiciels type Blender, Maya ou encore 3DS Max. Les frontières techniques tendent à s’estomper peu à peu et ce qui restera, nous en sommes convaincu, c’est la force de l’idée, du concept. Actuellement, Cults dispose de 10 catégories d’objets : art, mode, bijou, maison, architecture, gadget, jeu, outil, coquin et divers.

modèle 3d

Certains fichiers sont gratuits, d’autres payants. Comment fixez vous leur prix ?

Le principe de notre marketplace c’est que ce sont les designers qui décident eux-mêmes s’ils partagent leurs créations en mode gratuit ou payant. Dans le dernier cas, c’est eux-mêmes qui fixent le prix. Simplement, nous les aidons à prendre leur décision en leur apportant quelques conseils et en les informant des prix pratiqués sur les créations similaires. S’ils estiment avec le temps que le prix n’est pas efficace car trop élevé ou trop faible, ils peuvent à tout instant le faire évoluer depuis leur espace personnel.

Même si elles ne sont pas françaises, les bibliothèques en ligne de ce genre sont déjà nombreuses. Quels sont vos atouts ?

Notre principal atout est notre positionnement. Nous essayons de nous démarquer un proposant non seulement une interface et une marque différenciante, mais en développant des collaborations privilégiées avec certains de nos designers. Nous souhaitons être perçus comme un site qui donne de l’inspiration et qui motive les gens à imprimer toutes sortes de choses en 3D. Nous faisons également en sorte de garantir que chacun des fichiers présents sur notre marketplace soit imprimable. Pour ce faire, les créateurs sont encouragés dès l’upload à partager des photos de l’objet une fois imprimé en 3D. Si ce n’est pas le cas, nous le testons avec notre imprimante, nous prenons des photos de l’objet puis nous les mettons en ligne. Enfin, l’un de nos atouts est aussi cette dimension communautaire du site qui fait que notre place de marché peut être un lieu d’échanges entre passionnés et makers.

manouco

Créations de Macouno

Future Factory, Bard, Macouno… Vous travaillez déjà avec plusieurs designers de renoms. Comment les sélectionnez-vous ?

Avant tout nous sommes de gros gros fans de leur travail ! Chaque matin, c’est un réel plaisir de pouvoir découvrir toutes leurs nouvelles idées et innovations. C’est tout simplement bluffant. C’est systématique, tous ceux dont le travail nous intéressent, nous les contactons. Nous instaurons un réel dialogue avec bon nombre de nos designers. Notre mission est de promouvoir au maximum leurs créations. Nous fonctionnons un petit peu comme des agents d’artistes. Ensuite, le cercle vertueux s’enclenche puisque des designers de qualité viennent de plus en plus naturellement sur la plateforme car ils constatent de la qualité des créations et du talent des designers déjà présents.

Vous avez également mis en place un partenariat avec makexyz et 3DandCo. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Notre démarche sur Cults est d’offrir une panoplie d’options pertinentes à nos utilisateurs. Comme nous ne sommes pas des imprimeurs nous souhaitons aiguiller les internautes qui téléchargent des fichiers vers des services partenaires de confiance, comme 3DandCo pour de l’impression en ligne par exemple ou le Fab LAb Maker sur Seine. Nous travaillons aujourd’hui plutôt avec 3D Hubs dont nous allons intégrer l’API très prochainement sur notre plateforme. Grâce à ce service, nos membres qui ne sont pas équipés d’une imprimante 3D pourront directement envoyer leurs fichiers téléchargés sur Cults dans le système 3D Hubs pour se voir trouver des « hubs » à proximité et les tarifs associés.

pomme de pin

Collection pomme de pin

« L’idée derrière ce projet artistique est de traduire la beauté de la nature dans nos objets du quotidien »

Depuis quelques semaines vous proposez Pomme de pin, une collection d’accessoires de bureau imprimé en 3D. Comment est né ce projet artistique ?

La collection d’accessoires de bureau « Pomme de Pin » réalisée par Isaac Budmen est l’une de nos collaborations dont nous sommes le plus fier. Isaac est un artiste de génie et l’écrivain de « The Book of 3D Printing ». Inspiré par une étude de la nature, il a su habillement capturer les belles spirales des graines d’arbres. L’idée derrière ce projet artistique est de traduire la beauté de la nature dans nos objets du quotidien. La collection comprend une série de trois designs 3D. Ils ont été conçu pour l’impression 3D personnelle et sont disponibles en téléchargement exclusif sur Cults.

lampe

Lampe de Samuel N. Bernier

En ce moment nous avons le plaisir d’accueillir les créations de l’incroyable Samuel N. Bernier, directeur artistique de leFabShop. Il a réalisé une magnifique collection de lampes conçues pour l’impression 3D personnelle. La collection présente ainsi majoritairement 3 créations inspirées par les villes qui accueilleront le salon international Maison & Objet. Une des lampes est ainsi inspirée par l’architecture de la Tour Eiffel, une autre par la lumière et la couleur du sable qu’évoque la ville de Miami et enfin une dernière lampe qui évoque l’eau et ses reflets sur les buildings de la ville de Singapour. Ces designs sont en téléchargement exclusif sur Cults. Nous avons aussi eu la chance de collaborer pour promouvoir l’armure médiévale pour Barbie du génial artiste qu’est Jim Rodda.

Cork Pals

Un Cork Pals

Quels sont les modèles qui ont rencontrés le plus de succès pour le moment ?

Nous en avons plusieurs, ce qui est plutôt bon signe. Les « Cork Pals » réalisés par les polonais d’UAU Project remportent à chaque fois la faveur de nos membres. Sans oublier les créations d’XYZ Workshop, de Macouno, de Bard, de 3DBrooklyn ou encore de leFabShop. Nous adorons également les œuvres de Platonik et de Tosh qui fourmillent d’idées pour réenchanter nos objets du quotidien. Les créations du laboratoire italien Piulab rencontre aussi beaucoup de succès sur notre site. Enfin Kfir, un artiste israélien nous bluffe à chaque fois compte-tenu du réalisme, parfois effrayant, de ces objets. Pour connaître tous nos coups de cœur vous pouvez consulter notre catégorie « Sélection Cults ».

« On essaye de rester très naturel sans se prendre trop au sérieux… »

Sextoys, figurines érotiques… On peut également trouver des fichiers coquins sur Cults. A ce propos, quelles limites vous êtes vous fixées ? Quelle est votre déontologie et que dit la loi à ce sujet ?

Cette catégorie existe car nous sommes persuadés qu’il y aura dans le futur une demande en objets sexy imprimables en 3D. C’est un marché auquel on croit beaucoup. Certains de nos designers ont d’ailleurs commencé à proposer leurs créations au sein de cette catégorie d’objets. La problématique telle quelle se pose chez nous est celle de la protection des mineurs. Pour ce faire, et comme beaucoup de sites déjà, nous avons mis en place un « age gate » à l’entrée. À l’image de la tonalité générale de Cults, nous l’avons traitée avec une petite touche d’humour. L’esprit de notre marque c’est de pouvoir proposer un service sympathique et enthousiaste. On essaye de rester très naturel sans se prendre trop au sérieux. Cette catégorie et cette tonalité de parole permettent également de nous différencier de certains sites qui semblent être plus froids, conventionnels voire pour certains très formatés.

makerfaire

Après 8 mois d’activité quel bilan faites-vous et comment voyez vous évoluer votre marché ? Quelles sont vos ambitions, bientôt une boutique physique ?

Nous avons ouvert le site au début de l’année et nous en sommes très heureux. Notre souhait était de pouvoir se positionner solidement sur ce marché et de pouvoir faire partie de la shopping list de certains designers. C’est chose faite. Nous concentrons beaucoup de nos efforts pour améliorer sans cesse notre site. Aussi, nous proposerons, outre l’intégration de 3D Hubs, la mise en place d’un système de streaming de fichiers 3D permettant de répondre à un besoin de certains artistes au niveau de la protection de leurs œuvres et de leurs droits d’auteur. Nous allons également mettre en place une visionneuse 3D, un système de partage de photos d’objets réalisés par nos membres. Nous testons actuellement en béta notre propre API Cults. Celle-ci aura pour objet de permettre à n’importe quel site de proposer des téléchargements de fichiers 3D provenant de notre catalogue sans avoir à visiter notre site. Concernant la boutique physique nous sommes plus sur un horizon long-termiste. Ce marché étant très mouvant, on se doit de pouvoir rester agile et pertinent en fonction des évolutions.

On espère que notre plateforme Cults donnera envie aux lecteurs de s’initier à l’impression 3D, voire même à la modélisation 3D !

Pour nous retrouver c’est évidemment sur notre site : http://cults3d.com

Mais également sur Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram.

D’autres articles à ce sujet

Pango la modélisation facile
Pipedream le nouveau logiciel d’Autodesk
Un nouveau site de fichiers 3D