San Draw Medical lance un nouveau simulateur de suture imprimé en 3D

simulateur de peau imprimé en 3D

Dr. John Wu, Taipei Medical University Hospital

Toujours plus présente dans le secteur médical, l’impression 3D joue un rôle grandissant dans la simulation chirurgicale mais aussi la formation de ses professionnels. Fut un temps limitée à un nombre très restreint de matériaux, l’impression 3D permet aujourd’hui d’imprimer des matières aux textures très réalistes, allant même jusqu’à imiter la peau humaine. Jusqu’alors contraints de s’entrainer sur des cadavres ou des animaux, les étudiants en médecine disposent désormais d’un outil permettant de s’affranchir des modèles traditionnels souvent dégradés pendant le processus de préservation.

Le dernier exemple en date nous est fourni par une jeune pousse californienne du nom de San Draw Medical. Née de la société San Draw spécialisée dans l’impression 3D silicone, la start-up fournit des modèles médicaux d’entraînement imprimés en 3D particulièrement réalistes, comme des faux bras permettant de s’entraîner aux prises de sang.

simulateur de suture de peau humaine en silicone imprimé en 3D

« Les plaies en silicone imprimées en 3D semblent super réalistes »

A l’occasion de l’IMSH 2018 de Los Angeles, San Draw Medical a présenté un nouveau simulateur de suture de peau humaine imprimé en 3D. Alors que pour les simulateurs traditionnels, les étudiants doivent couper eux-mêmes la peau à l’aide d’un scalpel, le dispositif imaginé par San Draw reproduit huit des blessures les plus courantes rencontrées chez un patient. L’utilisateur peut ainsi répéter ses sutures aussi souvent que souhaité, et perfectionner ainsi sa technique en comparant les opérations. « Les plaies en silicone imprimées en 3D semblent super réalistes, et je crois que ce produit peut bénéficier à des milliers d’étudiants », a déclaré à le Dr John Wu qui s’est essayé au simulateur.

Le simulateur de peau développé par San Draw Medical rejoint d’autres solutions similaires visant à améliorer la qualité des soins médicaux et le nombre d’erreurs médicales. Ces dernières année plusieurs start-up innovantes se sont lancées sur le créneau des modèles médicaux en 3D, à l’image du français Biomodex et ses organes synthétiques imprimés en 3D ou du kit anatomique 3D développé par le Centre for Human Anatomy Education.

En plus de ses simulateurs, San Draw a également développé des implants faciaux en silicone pour la chirurgie esthétique. La société travaille avec le fournisseur français de silicone Bluestar Silicones pour créer des implants sur-mesure de longue durée.