Philips s’associe à Stratasys et 3D Systems pour faire progresser l’impression 3D médicale

modèle médical impression 3D

Filiale du géant de l’électronique Philips dédié au bien être et la santé, Royals Philips a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord avec Stratasys et 3D Systems, les deux leaders mondiaux de l’impression 3D. Destinée à faire progresser les soins aux patients et améliorer l’expérience des cliniciens, cette collaboration porte sur l’intégration de la plateforme IntelliSpace Portal 10 de Philips. Cette plateforme globale qui permet aux professionnels de santé de visualiser les données et d’établir un diagnostic, comporte une application de modélisation 3D intégrée pour créer et exporter des modèles 3D.

« Stratasys s’est engagé à ouvrir de nouvelles portes aux praticiens pour préparer les procédures »

Grâce à l’interface IntelliSpace Portal 10, les clients de Philips pourront bénéficier d’une connexion quasi transparente aux solutions 3D Systems et Stratasys pour créer des modèles imprimables en 3D. Les radiologistes pourront ainsi mieux comprendre l’anatomie du patient dont certains organes sont parfois difficiles à visualiser, et améliorer ainsi l’impact clinique lors d’examens et de cas complexes. Les utilisateurs pourront créer le modèle dans IntelliSpace Portal 10, enregistrer les données et les transférer facilement vers les solutions des fournisseurs 3D sans quitter l’environnement clinique.

« Stratasys s’est engagé à ouvrir de nouvelles portes aux praticiens pour préparer les procédures en ouvrant la communication de données des systèmes d’imagerie hospitaliers aux produits et services d’impression 3D utilisés pour fournir une modélisation spécifique au patient, » a déclaré Scott Rader, GM de Healthcare Solutions à Stratasys. « Les clients de Philips peuvent maintenant ajouter l’impact et la valeur de l’impression 3D à leurs environnements IntelliSpace pour accélérer l’efficacité et faire progresser l’innovation. »

« BioMimics est une révolution dans la modélisation médicale »

Conçus directement à partir des scanners de patients, ces modèles anatomiques peuvent ensuite être imprimés en 3D, en couleur et dans une large gamme de textures, allant de l’os dur aux tissus mous. Les modèles qui en résultent permettent aux médecins de planifier, de pratiquer et de déterminer les approches thérapeutiques. « Chaque prototype est conçu pour aider à faire progresser les techniques chirurgicales et permettre la formation et les tests dans des environnements à risque zéro. » Souligne Royals Philips.

A l’occasion de la RSNA 2017, la 103 e Assemblée scientifique et assemblée annuelle de la Société radiologique d’Amérique du Nord, Stratasys a dévoilé BioMimics, une nouvelle offre pour imprimer en 3D des modèles médicaux très précis et multimatériaux. Le système BioMimics sera dans un premier temps offert aux clients nord-américains à travers une plateforme de fabrication directe de Stratasys. Grâce à elle, les clients pourront créer des modèles anatomiques imprimés en 3D très fidèles aux originaux, qui sont ensuite imprimés en 3D en utilisant la technologie d’impression 3D PolyJet multi-matériaux de Stratasys.

« BioMimics est une révolution dans la modélisation médicale, capitalisant sur des techniques d’impression 3D avancées pour des représentations cliniquement précises d’anatomies humaines complexes. » A commenté Scott Rader. « Armés d’un réalisme inégalé de BioMimics, les chercheurs, les éducateurs et les fabricants peuvent enfin utiliser les outils pour prouver de nouvelles idées bien avant les essais cliniques et démontrer des innovations aux médecins qualifiés qui en dépendent, » a-t-il ajouté.

Précurseur dans l’application des technologies de la fabrication additive, le secteur médical a une utilisation de plus en plus large de cette technologie. Avec les implants et les prothèses orthopédiques, les modèles médicaux anatomiques constituent une part grandissante des applications. La pépite française Biomodex compte parmi les start-up les plus innovantes dans ce domaine.

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn