Un compteur à filament pour votre imprimante 3D

évaluer la longueur de filament imprimée

Si nos imprimantes 3D tentent à se perfectionner et à devenir de plus en plus intuitives, certaines fonctionnalités laissent encore à désirer… Parmi les plus notables et les plus récurrentes, le fait de ne pas pouvoir déterminer la quantité de consommable restante. En effet, à ce jour aucun modèle ne fournit cette information, pourtant essentielle lorsque l’utilisateur veut savoir s’il va lui rester suffisamment de filament pour imprimer telle ou telle pièce. Alors certes les slicers indiquent la longueur de filament nécessaire à une impression et la solution peut donc consister à la déduire de la longueur de bobine… mais outre l’aspect contraignant de devoir noter et calculer à chaque fois, cela implique qu’il n’y ait aucun raté, chose qui arrive quand même…

Fort de ce constat, un certain Kyle Gagnon diplômé en génie mécanique et membre actif de Thingiverse, a eu l’idée de fabriquer un compteur à filament. Pour se faire, ce dernier a récupéré l’indicateur rotatif à 6 chiffres d’un compteur VEEDER ROOT sur ebay, puis a imprimé le reste des pièces mécaniques (8 au total et sur PLA : coque, engrenage, plaque, crochet élastique…) pour enfin assembler le tout. Pour finir, Kyle a utilisé un simple correcteur pour ajouter une décimale… L’ensemble des pièces à imprimer est téléchargeable ici.

Un système tout bête donc qui peut dépanner même si la fabrication de ce compteur métrique nécessite du matériel supplémentaire tel que des élastiques, boulons, de la colle… Conçu à l’origine pour une imprimante 3D de type Printrbot, le compteur a l’avantage de pouvoir s’adapter à tous les modèles. Quelques bémols quand même, l’indicateur rotatif est une pièce qui coûte 100 $ et sans fonction reset… De ce fait la remise à zéro est impossible, ce qui oblige l’utilisateur à noter le métrage qu’il devra déduire à la bobine suivante.

Si l’idée est bonne, elle demanderait donc quelques améliorations… Son inventeur travaille d’ailleurs sur une 2ème version plus perfectionnée qui s’appuierait sur un compteur électromécanique qui ne coûterait que 4$. Espérons en tout cas que cette initiative donne des idées aux fabricants. Par ailleurs ont verrait plutôt un compteur qui fonctionnerait à l’envers, c’est-à-dire qui décompterait les mètres en ayant préalablement rentré la capacité de sa bobine…

Aussi il existe d’autres solutions à cette problématique, certains outils (comme ici) permettent en effet de calculer ce qui vous reste de consommable à partir de plusieurs données comme la masse de votre bobine, de la nature et le diamètre de votre filament. La capacité d’une bobine pleine peut quant à elle se déterminer en fonction de son poids, sa nature et son diamètre (ex : une bobine de 1kg ABS 3mm fait environ 140 m).

Articles relatifs aux paramétrages d’impression 3D

3DSettings : trouvez les bons paramètres d’impression 3D
Autodesk optimise l’impression 3D avec VariSlice
CURA 3.0 : Ultimaker met à jour son célèbre logiciel
Cura Connect : Ultimaker lance un logiciel pour gérer plusieurs imprimantes 3D à la fois