Markforged dévoile une version industrielle de son imprimante 3D à carbone !

mark-x

Fabricant d’imprimantes 3D basé aux Etats-Unis dans l’état du Massachusetts, Markforged vient d’officialiser sa toute dernière solution d’impression 3D carbone. Après la Mark One et la Mark Two, la start-up américaine a levé le voile sur une certaine « Mark X », une machine industrielle présentée comme l’imprimante 3D à fibres composites la plus puissante du marché. Mesurant 575 mm x 467 mm x 928 mm, la Mark X propose plusieurs améliorations dont un volume de construction 2,5 fois plus élevées que sa grande soeur soit 330 x 250 x 200 mm, pour une résolution deux fois supérieure de 50 microns.

« une résolution élevée et une belle finition de surface »

Mark X est également dotée d’un système d’inspection laser capable de surveiller la qualité des pièces au cours de l’impression. Un logiciel de contrôle dénommé Eiger permet d’optimiser la résistance des pièces en renforçant automatiquement les parties sensibles en orientant différemment les fibres.

« Nous avons déjà eu beaucoup de succès avec notre imprimante 3D Mark Two, Aujourd’hui, nous avons ajouté un système d’inspection en cours d’impression pour une meilleure précision dimensionnelle, mais aussi une résolution élevée et une belle finition de surface, ainsi qu’un plus gros volume d’impression pour s’ouvrir aux nouveaux segments de l’industrie… » Explique Greg Mark, PDG et fondateur de Markforged.

systeme-laser

piece-carbone

des pièces 20 fois plus rigides et 5 fois plus solides

Dotée de deux têtes d’impression, la Mark X fonctionne sous la technologie CFF, un procédé similaire au FDM qui consiste à extruder du nylon avec une buse pendant que la deuxième renforce directement l’impression avec une fibre composite. En terme de compatibilité matériaux, l’imprimante 3D est capable d’imprimer du nylon, de la fibre de carbone, de la fibre de verre et même du Kevlar. Les pièces imprimées avec la technologie CFF sont jusqu’à 20 fois plus rigides et 5 fois plus solides que des pièces imprimées avec un ABS standard. Les pièces possèdent également un meilleur rapport poids résistance que de l’aluminium 6061-T6 et jusqu’à un tiers de la résistance des fibres de carbone disponibles sur le marché.

Capable de couvrir un bon nombre d’applications telles que la robotique, l’automobile ou encore la fabrication de prothèses, la Mark X sera disponible en fin d’année pour 69 000 $. Pour l’heure le modèle Mark Two standard est proposée à 5499 $, 8799 $ la version professionnelle et 13 499 $ la version entreprise. Ces versions se distinguent par leur compatibilité matériaux.

prototype-markforged

Prototypes de freins à main – De gauche à droite : Nylon seul, nylon renforcé en fibre de verre, nylon renforcé en Kevlar, nylon renforcé en fibres de carbone et un nylon renforcé en fibres de carbone teint en noir.