Asie-Pacifique : l’impression 3D bondit de 106 % en 2016 !

marché impression 3D asie pacifique

Soutenue par des politiques de soutien ambitieuses à la hauteur des enjeux, l’impression 3D connaît ces dernières années une croissance spectaculaire en Asie-Pacifique. Dans son dernier rapport, le cabinet américain IDC (International Data Corporation) confirme cette tendance, déclarant que le nombre d’imprimantes 3D vendues dans la région APeJ (Asia/Pacific excluding Japan) a bondi de 106 % en 2016. Sans surprise, la Chine constitue le principal moteur de croissance, enregistrant à lui seul 122 %. Selon les prévisions du cabinet, cette région pourrait atteindre les 20 % de croissance par an entre 2017 et 2021.

« Les gouvernements de cette région connaissent le potentiel de l’impression 3D »

Analyste chez IDC pour la région Asie-Pacifique, Mun Chun Lim explique ces bons résultats par les politiques gouvernementales mises en place : « Les gouvernements de cette région connaissent le potentiel de l’impression 3D dans les pays en voie de transformation afin d’être plus compétitifs en faveur de l’industrie 4.0. Des pays comme la Chine, l’Australie et la Corée du Sud ont pris des initiatives majeures pour intégrer l’impression 3D. »

« L’impression en métal 3D sera celle à observer »

Selon cette étude, la technologie d’impression 3D FFF/FDM reste le procédé le plus populaire dans cette région. représentant à lui seul 96,2% du marché, avec le taux d’adoption le plus élevé en 2016. La stéréolithographie (SLA) a également bien progressé, soutenue par les baisses de prix. « L’expiration des brevets SLA provoque l’afflux de nouveaux produits sur le marché. » Explique Mun Chun Lim. « Les vendeurs FDM / FFF traditionnels se voient diversifier leur portefeuille de produits en SLA. L’impression en métal 3D sera celle à observer. Nous voyons que le taux d’adoption restera positif pour les pays qui favorisent la fabrication de pointe et la transformation industrielle. »

Avec 68 % du marché, l’éducation représente le secteur le plus important, tandis que l’industrie dentaire enregistre un taux de croissance de 82% par rapport à l’année précédente. IDC révèle que l’utilisation de l’impression 3D pour la fabrication des guides chirurgicaux y a d’ailleurs considérablement augmenté, soit 112% de croissance. L’impression 3D dans l’outillage (moules, gabarits, accessoires…), ne représente quant à elle que 2,7% du marché. Avec 86,45 %, le prototypage reste dans ce domaine l’application la plus importante, tandis que la fabrication de pièces finales atteint seulement les 0,59 %.

« L’impression 3D n’est plus seulement une machine de prototypage »

« L’impression 3D n’est plus seulement une machine de prototypage. Les entreprises évaluent comment l’impression 3D pourrait transformer le flux de travail traditionnel dans les organisations. Les entreprises commencent à apprécier les avantages de l’impression 3D dans la production directe de pièces. Nous verrons la chaîne d’approvisionnement se réduire à mesure que la technologie d’impression 3D se développera, » explique Mun Chun Lim.