Auchan dévoile sa première imprimante 3D

Il y a un an, des bruits de couloirs annonçaient l’arrivée imminente d’une imprimante 3D « made in Auchan » distribuée sous la marque Qilive. Alors que beaucoup doutaient que ce nouveau modèle puisse être lancé dès cette année, le géant de la distribution vient de faire sensation en dévoilant aujourd’hui sa Q3622 ! Une imprimante 3D de type FDM développée par Qilive filiale i-tech du groupe Auchan, qui vient donc rejoindre les autres nouveautés technologiques à bas prix de la marque (tablette Q.3137, TV4k connectée Q.1390…) commercialisées pour les fêtes. Proposée au prix psychologique de 990 €, la Q3622 affiche un 14,5 kg à la balance pour 46,6x34x48,5 cm et un volume d’impression dans la moyenne du marché : 225 x 145 x 150 mm. L’imprimante serait compatible avec les traditionnels ABS et PLA livrés en cartouches de 250 g, et fonctionnerait sous un logiciel propriétaire baptisé Qilive 3D Printer lui même compatible avec Windows, Mac, iOS et Linux.

Si le nom de la machine peut laisser dubitatif, son design pose lui d’autres questions. Tout de plexiglass vêtue, son apparence à personnellement de quoi laisser perplexe sur la stratégie marketing de l’enseigne. En effet si le prix est plutôt grand public, son design brut et peu soigné (fils et vis apparentes), à vraiment peu de chance de séduire le particulier. Même si nous n’avons pas encore toutes les caractéristiques techniques de l’imprimante telles que la vitesse d’impression ou la résolution, on doute que ces dernières surpassent ses concurrentes. Quand on sait qu’avec les mêmes caractéristiques la plupart des modèles actuels proposent un design plus abouti et pour un prix parfois même en deçà, la stratégie à de quoi surprendre… Si certains se réjouissent que le 2ème distributeur de France (126 hypermarchés) s’intéresse à l’impression 3D,  je m’interroge au contraire sur les effets qu’un tel produit qui plus est distribué en masse, pourrait avoir sur le grand public. Ce dernier ayant déjà une image à la fois trouble et élitiste de cette technologie, je doute qu’une telle machine favorise sa démocratisation, bien au contraire… Si pour le moment aucune date de commercialisation n’a été fixée, il serait étonnant qu’Auchan ne profite pas des fêtes de noël pour lancer son imprimante en grande pompe… A moins qu’elle ne soit vendue sur Grosbill une boutique en ligne appartenant à l’enseigne. Affaire à suivre donc…

Pour plus d’info vous pouvez consulter sa notice ici.