PrintƎd : Quand l’Ecole Centrale Lille applique l’impression 3D au BTP !

Alors que de nombreux projets de constructions 3D ont émergé ces deux dernières années (Winsun, Contour Crafting, BetAbram…), l’école centrale Lille s’intéresse à son tour à cette technologie. Après « 3D Urban Printer », un projet mené par 6 de ses étudiants visant à automatiser la maçonnerie par impression 3D ; huit autres étudiants-ingénieurs de la grande école ont développé un nouveau programme autour de ce procédé. Baptisé PrintƎd, ce projet né en novembre 2013, vise cette fois-ci à imprimer des coffrages à partir d’une imprimante 3D personnelle modifiée.

Le coffrage qui est une enceinte temporaire dans lequel on coule le béton pour qu’il prenne la forme désirée, est un élément indispensable à la construction de bâtiments. Coûteux et donc produits en grande série pour pouvoir être rentabilisés, les coffrages sont à usage unique et très standards dans leur forme. PrintƎd vise donc à adapter l’impression 3D au génie civil et BTP, pour rentabiliser les coffrages en réduisant leur coût de fabrication et le gaspillage de la matière première. La personnalisation étant la qualité première de l’impression 3D, des coffrages aux formes très variées et très complexes pourraient être produits de cette manière.

Côté machine, les étudiants ont choisi la Felix 3.0, une imprimante 3D hollandaise RepRap de type FDM. L’équipe travaille actuellement à augmenter son volume d’impression. Côté matériau, après plusieurs tests, le choix s’est porté sur un filament PLA. Reste maintenant à tester celui-ci dans les conditions réelles, contrôler sa résistance et sa compatibilité avec le béton et l’huile de décoffrage.

Pour suivre les avancées du projet PrintƎd, vous pouvez vous rendre sur son site internet : http://theorobin7.wix.com/printed

  • Pour les intéressés, la Felix 3.0 est disponible sur le site du fabricant à 1499 € dans sa version assemblée (1648,50 € avec double extrudeur) et 1,009 € en kit. Pour la France rajoutez 314,79 € de frais d’expédition et de taxes.


JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn