Pop art : des illustrations transformées en sculpture grâce à l’impression 3D

the secret life of heroes series, du pop art imprimé en 3d

Comme en témoigne ma dernière visite du 3D Printshow, de nombreux artistes ont déjà intégré l’impression 3D dans leur processus créatif. Particulièrement prisé par les sculpteurs et les designers, ce procédé séduit aussi de plus en plus les artistes « traditionnels » qui voient dans ce nouvel outil le moyen de matérialiser facilement leurs créations. Le dernier exemple en date nous est fourni par l’illustrateur français Grégoire Guillemin alias « Léon », qui s’est emparé de cette technologie pour imprimer ses dessins.

Si vous ne connaissez pas cet artiste montant du pop art, celui-ci est notamment connu pour sa série d’illustrations « Secret Life Of Heroes». En français « La vie secrète des héros » est une vision humoristique de l’artiste qui s’immisce dans l’intimité et la vie quotidienne de nos super héros. Superman mangeant un hamburger, Hulk se roulant un joint ou encore Catwoman embrassant un sextoy, le style pop et percutant de ses illustrations inspirées de Roy Lichtenstein, a très vite trouvé son public.

Des sculptures de Catwoman et Pharrel Williams imprimées en 3D

Face au succès fulgurant de cette collection, Grégoire Guillemin a eu l’idée de réunir ses héros préférés dans un livre intitulé « For Your Eyes Only ». Pour financer son projet, l’artiste a lancé lundi dernier une levée de fond de 30 000 $ sur le site de crowdfunding Kickstarter. Outre les livres et les posters dédicacés par son auteur, les plus généreux donateurs (entre 2500 et 9999 $) ont l’occasion de mettre la main sur de magnifiques sculptures imprimées en 3D !

Pour innover et dépasser la simple impression sur toile, Léon a fait appel à nyce (ex PrintaBit) une société suisse spécialisée dans l’impression 3D artistique. Particulièrement fan de son travail, ces derniers se sont donc chargés de la conception des sculptures, parmi lesquelles : « Tweety & Sylvester » représentant Catwoman avec un canard vibrant et « Happy » avec Pharrel Williams et Droopy sur son chapeau, œuvre issue de la série Pop Icons.

120 h de travail dont 20 h d’impression


Modélisées avec le logiciel 3D zbrush, les sculptures ont ensuite été prototypées sur des imprimantes 3D de bureau Makerbot afin de s’assurer du rendu. Pour l’impression finale, une ProJet™ 5000 a été utilisée. Il s’agit une imprimante 3D de type SLA (stéréolithographie) dont le procédé consiste à durcir de la résine via un rayon UV. La dernière étape du processus correspond au temps de durcissement des pièces, lesquelles ont ensuite été peintes avec une peinture acrylique. Les oeuvres d’art sont également équipées d’une puce RFID permettant de les tracer et de les identifier.

Chacune d’entre elles a nécessité environ 120 h de travail au total, dont 50 h pour la conception, 20 h pour l’impression et 50 h pour la finition. Comme en témoigne les photos ci-dessus, le résultat surpasse même les originaux… Victime de leur succès, ces magnifiques pièces ont d’ailleurs déjà presque toutes trouvé leur baker. Le dernier exemplaire restant est un « Remember Marilyn » proposé à 9 900 $, et une œuvre représentant maître Yoda humant un flacon Chanel. A l’image de ce plébiscite, la campagne a déjà dépassé ses objectifs récoltant plus de 33 000 $  en 3 jours seulement.

Si vous aussi êtes tombés sous le charme de cet univers pop, à la fois subversif et haut en couleur, quelques livres et posters attendent encore leur donateur. Pour les autres, Grégoire Guillemin exposera prochainement sa collection Secret Life of Heroes à Paris, du 6 février au 30 mars à la galerie Delacroix. Plus d’info ici.