Des insectes imprimés en 3D plus vrais que nature !

Si l’impression 3D est un formidable outil pour reproduire toutes sortes de choses, elle peut faire de véritables miracles lorsqu’elle tombe entre certaines mains. L’autrichien Klaus Leitl fait parti de ces artistes qui forts de leur savoir faire en modélisation 3D et de leur maitrise de cette technologie, sont capables de proposer des créations imprimées en 3D très étonnantes. Sa dernière prouesse, des insectes plus vrais que nature, imprimés sur une Form1+, l’imprimante fétiche de l’artiste-maquettiste.

Agrandis jusqu’à 30 fois leur taille original, les plus gros insectes mesurent 13,5 cm de long et se composent d’une vingtaine de pièces. Si pour dessiner ses modèles, Klaus Leitl utilise zBrush et Lightwave, des logiciels de qualité professionnelle, la clef de sa réussite vient avant tout de son observation. En effet, ce dernier collecte un maximum d’informations en dessinant des croquis à la main à l’aide d’un microscope binoculaire. « Je dessine aussi des croquis à la main à l’aide d’un microscope binoculaire pour que je puisse mieux reconnaître les caractéristiques des sujets et me les présenter plus clairement. Les croquis dessinés à la main sont encore le meilleur moyen pour moi de vraiment comprendre un modèle ». Explique Klaus Leitl.

Côté paramétrage, Leitl règle son imprimante à 0.1mm sur l’axe Z. Une fois imprimée (procédé SLA), les pièces sont nettoyées de leur support avec un IPA (Alcool Isopropylique) puis brossées. « Je laisse juste la pièce tremper pendant 2 à 5 minutes dans l’IPA, puis j’enlève le reste des résidus avec une brosse à cheveux jusqu’à ce que ce soit bien lisse », a expliqué Klaus Leitl. Les différentes pièces sont ensuite assemblées avec une colle époxy 2k. Pour la couleur, l’artiste utilise une peinture acrylique Schmincke appliquée avec un aérographe. Pour la dernière couche de finition, Leitl applique un vernis ou une couche supplémentaire de peinture automobile.

Parmi ses créations bluffantes de réalisme on peut reconnaitre le scarabée pique-prune, le Longicorne de Rosalia, le Lucane cerf-volant, Cerambyx cerdo, le scarabée rhinocéros et le Limoniscus Violaceus.

  • La Form1+ utilisée par Klaus Leitl est disponibile ici pour 3990 € TTC.

 

 

 

Articles relatifs à l’impression 3D appliquée à l’art

Cet artiste créé d’incroyables tableaux imprimés en 3D
Stargate : une reproduction imprimée en 3D de la Porte des étoiles
Une gigantesque sculpture imprimée en 3D pour l’Opéra de Montréal
L’épée d’Ekko de League of Legends imprimée en 3D
Une sublime table basse imprimée en 3D façon Inception
Amy Purdy danse avec un robot et une robe imprimée en 3D

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn