La Corée du Sud investit 1,7 millions € dans l’impression 3D

corée du sud

En l’espace de 20 ans à peine la Corée du Sud est devenu un acteur incontournable des nouvelles technologies. En effet depuis quelques années le pays mise beaucoup sur les technologies d’avenir, on pense notamment au 1 milliard d’euros récemment investi dans la 5G. Devenue également une référence mondiale en matière de robotique, c’est donc sans surprise que son gouvernement veuille désormais investir dans l’impression 3D.

Ainsi le ministère de la Science, des TIC et de la Planification prévoit un plan de financement de 1 680 000 € affecté dès cette année. Un joli portefeuille destiné à développer la filière de l’impression 3D pour simplifier la production et réduire le gaspillage énergétique dans les secteurs de l’électronique, de l’automobile et de la médecine. Dès 2015, les PME coréennes pourront ainsi louer gratuitement des imprimantes 3D mises à disposition par le ministère et bénéficier d’un programme de formation.

 

imprimante 3D D35

Imprimante 3D D35

Le gouvernement compte également investir dans le développement de logiciels pour imprimantes 3D mais aussi former les plus jeunes. Le ministère de l’éducation souhaite en effet inclure l’impression 3D aux programmes des écoles secondaires et des collèges. A l’horizon 2020, Séoul ambitionne 2 choses : produire 5 compagnies compétitives au niveau international dans ce domaine et rentrer dans le top 3 mondial en réprésentant 15% ( contre 2,3% aujourd’hui) du marché global de l’industrie de l’impression 3D.

Autre signe fort de cette tendance, le Groupe Gorgé vient de vendre sa deuxième imprimante 3D D35 à une société Coréenne spécialisée dans l’imagerie dentaire. Une machine vendue pour la modique somme de 400 000 €, contrat de formation et solution de post traitement compris.