Rencontre avec XYZprinting, leader mondial de l’impression 3D personnelle

Simon-Shen-CEO

Simon Shen CEO XYZprinting

Elu plus gros vendeur d’imprimantes 3D en 2015 avec plus de 50 000 unités écoulées et 21% de part de marché, XYZprinting a réussi son pari, celui de devenir le leader mondial du marché des imprimantes 3D domestiques. Soutenu par le géant de l’électronique Kinpo Groupe et ses 30 milliards de revenus par an, le fabricant taïwanais propose aujourd’hui l’une des gammes de solutions 3D les plus vastes et les plus diversifiées du marché. Responsable Marketing européen d’XYZprinting, Cin-Yee SYRIA HO nous livre les clefs de cette réussite fulgurante dans un marché où les acteurs se multiplient et la concurrence est de plus en plus innovante.

« Nous avons plus de 17 ans d’expérience dans l’industrie des imprimantes… »

Cin-Yee SYRIA HO

Cin-Yee SYRIA HO

Bonjour Cin-Yee, pourriez-vous vous présenter et définir vos fonctions chez XYZprinting ? Quelles sont vos missions ?

Je suis responsable du Marketing européen, en charge de la coordination de tous les projets de la zone, comme les événements, les campagnes de lancement et la communication externe. Un autre pan important de mes tâches consiste à accompagner nos distributeurs européens dans la commercialisation des produits XYZprinting. Nous identifions beaucoup d’opportunités dans ce marché à la croissance rapide. Mais il y a aussi beaucoup d’autres acteurs. Le défi est de mettre en  place les bonnes stratégies de connexion à destination des bonnes cibles. J’essaye de mon mieux de créer une marque et de développer des affaires avec le Département des Ventes. L’impact sur les ventes est très important en ce qui concerne l’Europe car cela implique beaucoup de différences culturelles, linguistiques et de modes de consommation. Les services du Marketing et des Ventes doivent vraiment travailler ensemble, c’est crucial pour construire et développer une marque prospère.

Comment devient-on la Responsable Marketing d’XYZprinting ? Parlez-nous un peu de votre parcours.

J’ai fait des études de Commerce International et de Langues. J’ai toujours été intéressée par les peuples, les cultures et les langues. Je n’ai travaillé que pour des entreprises internationales après l’obtention de mon diplôme. Précédemment, j’officiais au sein du Service Marketing chez Experian en tant que Coordinatrice du Marketing. Il y a presque deux ans, XYZprinting m’a fait passer un entretien d’embauche, sûrement parce que mes compétences devaient correspondre à leurs besoins : multilingue ; compréhension du marché européen ; expérience en vente et en marketing. Apparemment, je ne m’y connais vraiment pas en technologie ou du moins, je n’ai jamais eu d’appétence pour les produits innovants, donc je ne vous parle même pas de l’impression 3D. Je pense que c’est un élément qu’XYZprinting a apprécié, dans la mesure où j’ai besoin d’apprendre et de traduire tout ce qui concerne cette technologie, comme n’importe quel  consommateur lambda. J’ai donc posé des questions de novice au court de mon apprentissage. Je sais ce que c’est d’être un débutant et j’ai ma propre manière d’expliquer et/ou de le traduire au marché de la consommation. Croyez-moi sur parole, ce n’est pas de la science dure.

Présentez-nous XYZprinting et racontez-nous sa genèse.

XYZprinting est le leader mondial de la fabrication d’imprimantes 3D pour le grand public. L’objectif est de rendre l’impression 3D accessible à tout le monde. Fondée en 2013, XYZprinting est appuyée par un conglomérat international de manufacture électronique, le groupe New Kinpo. Grâce à son expertise et son potentiel industriel, XYZprinting est engagée dans une révolution mondiale. XYZprinting propose une gamme complète de solutions 3D à destination des particuliers et des professionnels,  pour un usage à domicile ou manufacturier.

« chaque modèle répond à un besoin et un usage spécifique… »

nouveautés XYZprinting

A l’occasion du CES 2016, XYZprinting a présenté une dizaine de nouveautés dont encore 7 nouvelles imprimantes 3D ? Ne craignez-vous pas de perdre le client ?

Pas vraiment. Il est vrai que nous lançons un certain nombre d’imprimantes 3D cette année, mais chaque modèle répond à un besoin et à un usage spécifique. Nous couvrons un large champ pour différents niveaux de compétence des utilisateurs de l’impression 3D. Les débutants/initiés, les utilisateurs avancés ou les fabricants et utilisateurs professionnels. Ces différents segments utilisent l’impression 3D pour des finalités diverses. Elles peuvent être pour le loisir, le travail, la conception de prototypes de pièces mécaniques, le design d’œuvres d’art ou l’utilisation de la technologie d’impression 3D à des fins commerciales. C’est comme ça que nous inondons le marché, en offrant un large choix d’imprimantes 3D avec différentes fonctionnalités, différents prix et qualités.

carte XYZprinting

Aujourd’hui qui sont vos clients et quelles sont les différences entre les marchés ?

Très variables. A l’origine, l’impression 3D était utilisée par les ingénieurs pour la fabrication rapide de prototypes et la création. Cela a très vite évolué dans la mesure où l’impression 3D s’est imposée comme une option rentable pour beaucoup d’industries. L’industrie médicale, l’éducation, l’automobile, la joaillerie, la mode et même l’industrie agroalimentaire. Le principal but restant de pouvoir customiser et personnaliser, comme dans une mini usine, à domicile, au bureau ou à l’école. Aujourd’hui, l’impression 3D n’est plus juste que pour la production de masse.

En ce qui concerne les différences régionales, comme pour toutes les tendances et gadgets technologiques, elle est plus adaptée aux pays développés. Les approches dans ces régions sont bien entendu aussi diverses que les marchés. L’Europe elle-même est complexe par ses différences de cultures et de langues. C’est pour cela que la mise en place de stratégies marketing avec des partenaires locaux est cruciale.

Que savez-vous des applications ? Vos machines sont-elles plutôt utilisées à des fins professionnelles ou de loisir ?

Les deux. XYZprinting est leader du marché des imprimantes 3D de bureau. Elle développe activement des outils créatifs et d’élaboration pour que les professionnels l’intègrent à leur métier et afin que les familles d’enfants scolarisés adaptent cette nouvelle technologie à leur style de vie au quotidien.

Da-Vinci-Mini

Pendant trois années de suite (2014, 2015 et 2016), XYZprinting a remporté le prestigieux CES Editors’ Choice Award. Comment expliquez-vous ce succès et quels sont vos atouts par apport à vos concurrents ?

Nous avons plus de 17 ans d’expérience dans l’industrie des imprimantes. Plus de 8 500 ingénieurs hautement qualifiés travaillent en interne et nous sommes propriétaires de nos usines. Je pense que c’est un bagage imbattable et ces bases rendent beaucoup de choses possibles en comparaison de nos concurrents. Enfin et surtout, grâce à notre direction nous avons une vision à long terme et un bon sens des besoins du marché. Chaque année, nous revenons avec des produits inédits dans l’industrie, bon marché, de haute qualité et avec un excellent service.

En 2015, XYZprinting a largement dominé le segment des imprimantes 3D personnelles avec 21% de part de marché et plus de 50 000 machines vendues. Quels sont vos objectifs pour 2016 et quels sont vos résultats pour le premier trimestre ? 

Devenir leader de cette industrie est la meilleure récompense pour l’immense travail accompli par toute l’équipe, dans l’optique d’arriver à cette place. Et nous sommes fiers qu’en 2016, comme vient de l’annoncer CONTEXT, nous restions numéro 1, le plus important fabricant d’imprimantes. En 2014, nous avons battu notre premier record, en 2015, nous avons doublé les chiffres, 2016 est donc bien évidement un challenge. Nous sommes heureux et fiers que notre premier trimestre ait été fructueux… et paisible.

imprimante-3d-polaroid

« Notre atout est que nous avons commencé tôt »

Aujourd’hui le marché des imprimantes 3D personnelles à bas coût arrive à saturation. Quel est votre regard sur ce marché devenu très concurrentiel ? N’avez-vous pas l’impression d’essuyer les plâtres pour les grands groupes informatique ? Certains commencent doucement à pointer le bout de leur extrudeur sur ce segment. On pense notamment à à HP ou encore Canon qui pourrait dans les années à venir arriver sur ce marché, une fois mûr, où encore Polaroid qui a lancé sa propre machine il y a peu.

Oui, maintenant, il y a beaucoup d’acteurs sur le marché des imprimantes 3D, et c’est tout de même bien pour son développement. Nous avons toujours eu la conviction que les imprimantes 3D se démocratiseraient et finiraient par entrer dans les foyers. La compétition c’est bien, elle nous maintient à niveau, affine nos visions et dessine nos stratégies. Nous dominons le marché et oui, la conquête en première ligne n’est pas terminée, mais je ne pense pas que nous avons des raisons de nous inquiéter. Beaucoup d’entreprises entrent dans notre industrie mais je pense qu’aucune d’entre elles n’a de boule de cristal prédisant l’avenir. Notre atout est que nous avons commencé tôt.

Quel est votre regard sur l’Open Source et plus particulièrement les machines françaises ?  

Nous avons également lancé notre imprimante 3D Open Source. Notre gamme da Vinci Pro est compatible avec 3 filaments. Cette catégorie est parfaite pour les utilisateurs avancés et les fabricants. Nous pensons que pour chaque type d’imprimante, il y a un client final spécifique. L’idée est que notre circuit fermé de la gamme Da Vinci est destiné aux débutants et doit donc être facile d’utilisation. L’imprimante Da Vinci lit ingénieusement la puce du filament et ajuste automatiquement la température elle-même. Rapide et simple, tout ce que je préfère.

XYZprinting salon

« nous sommes en train de lancer da Vinci Pro 3-in-1, qui intègre un scanner 3D… »

Parlez-nous de votre actualité. Quelle est votre feuille de route pour 2016 ? Quelques infos sur vos nouveautés à venir ?  

Nous avons sorti au premier trimestre notre premier da Vinci Pro, une imprimante 3D Open Source qui est devenue l’une de nos meilleures ventes. Nous sommes en train de lancer da Vinci Pro 3-in-1, qui intègre un scanner 3D, et est évolutif avec un laser optionnel. C’est l’imprimante 3D la plus modulable du marché.

La gamme da Vinci Junior était le produit le plus vendu l’an dernier, incroyablement abordable, compacte et simple d’utilisation. Nous continuons en nous basant sur cette formule qui marche, une da Vinci Pro 3-en-1 sera commercialisée ce mois-ci.

Au cours des prochains mois, j’espère vivement vous annoncer la sortie du stylo 3D et la commercialisation de la da Vinci Mini chez plusieurs de nos distributeurs. Pour le reste, nous continuerons de vous surprendre.