Rencontre avec In3Dustry, salon de la fabrication additive de retour à Barcelone

salon de l'impression 3D In(3D)ustry

Salon B2B dédié à la fabrication additive, « In(3D)ustry From Needs to Solutions » fait son retour du 3 au 5 octobre prochains à Barcelone. Organisé par Fira Barcelona, ce salon professionnel européen vise à répondre aux interrogations des industriels en réunissant en un seul endroit les plus grands acteurs de la filière et les dernières technologies phares du moment. Pendant 3 jours, parallèlement aux exposants et démonstrations live, l’événement s’animera également autour de conférences menées par des acteurs majeurs du secteur. Partenaire de l’événement, Primante 3D est allé à la rencontre de l’organisateur Miquel Serrano pour faire la lumière sur cette deuxième édition et ses nouveautés. (inscrivez-vous gratuitement en utilisant le code partenaire B67413F)

« un point de rencontre entre les défis proposés par les entreprises qui utilisent cette technologie et les solutions offertes »

Miquel Serrano

Miquel bonjour, pourriez-vous vous présenter. Comment devient-on directeur d’un événement comme IN3DUSTRY ?

J’ai 40 ans et j’habite à Vancouver, au Canada, mais je suis né à Barcelone. Je suis expert en marketing (MBA de l’Université Pompeu Fabra), branding et promotion internationale d’événements. Je travaille au sein de Fira de Barcelona, l’une des institutions les plus importantes d’Europe dans l’organisation de salons. Avec la collaboration de partenaires internationaux et de mon équipe, j’ai dirigé la conception de plans stratégiques afin d’accroître le nombre de visiteurs de certains salons qui sont aujourd’hui des références internationales.

Le 3 octobre prochain se tiendra à Barcelone, la deuxième édition du salon IN3DUSTRY. Présentez nous cet événement.

IN(3D)USTRY From Needs to Solutions associe un espace de transfert de connaissances et d’innovations à des cas réels présentés par des intervenants de renom, avec des exemples de produits exposés du point de vue des entreprises utilisatrices qui appliquent la technologie, ainsi qu’une partie exposition.

Nous voulons être un point de rencontre entre les défis proposés par les entreprises qui utilisent cette technologie et les solutions offertes par tous les acteurs sectoriels, depuis les fabricants d’imprimantes jusqu’aux développeurs de logiciels ou créateurs de robots. Aussi, nos plans d’avenir consistent à continuer à croître et devenir une référence pour le secteur. Cela démontrera en effet notre importance dans la dynamisation du secteur.

Pourquoi Barcelone ?

Barcelone possède tous les ingrédients nécessaires pour devenir une plateforme de la révolution numérique et de l’industrie 4.0 au sud de l’Europe, avec un poids spécifique en matière de fabrication additive. Barcelone est une ville ouverte au monde et qui se caractérise par son esprit innovant.

Un point névralgique entre la science et la technologie, une connexion internationale de référence entre les économies de pointe et les pays émergents, un axe de compétitivité de portée mondiale et une plateforme qui offre des opportunités réelles de marché.

« Ils expliqueront comment il a été possible d’intégrer la fabrication additive dans leurs processus de production »

Quelles seront les nouveautés cette année ? Que pouvez-vous nous dire sur les exposants présents et le contenu des conférences ?

Cette année, le salon invite des intervenants de haut niveau issus d’entreprises leaders dans leur secteur. Ils expliqueront comment il a été possible d’intégrer la fabrication additive dans leurs processus de production et exposeront leurs défis d’avenir aux plus de 50 fabricants de machines figurant parmi les exposants d’IN(3D)USTRY From Needs to Solutions. Parmi les intervenants, notons la présence de Jonathan Meyer, directeur de fabrication additive d’Airbus. Il présentera les avantages en termes de réduction des coûts et du poids de nombreux composants des aéronefs.

Simone Cesano, quant à elle, directrice principale des opérations d’Adidas, donnera des détails de la ligne de fabrication de 100 000 paires de chaussures par impression 3D et qui seront lancées prochainement sur le marché. Philip Boucher, analyste des politiques à la direction générale des services de recherche du Parlement européen, sera également présent. Il commentera la réglementation communautaire à ce sujet. Ou encore, Nunzio di Bartolo, directeur des prototypes et des matériaux chez FCA Group, expliquera la stratégie globale de la mise en place de la fabrication additive dans toutes ses marques.

Plus tôt cette année la Catalogne annonçait la création d’un Hub d’impression 3D mondial en Catalogne dénommé « Global 3D Printing Hub », supporté notamment par HP. Quelles sont les autres initiatives et l’état du marché en Espagne ?

Barcelone et la Catalogne sont leaders dans le domaine de l’impression 3D en Espagne. En mettant sur pied IN(3D)USTRY From Needs to Solutions, Fira de Barcelona vise à consolider ce leadership, mais aussi à devenir une référence européenne à l’avenir.

Le marché espagnol réalise petit à petit que l’impression 3D peut offrir de grands avantages, comme l’indique l’augmentation du nombre d’exposants à cette édition.