Electroloom : le leader de l’impression 3D textile ferme ses portes !

electroloom

La promesse était belle, trop peut-être… Electroloom, la start-up américaine qui avait fait sensation il y a deux ans en annonçant la première imprimante 3D à textile, a malheureusement signé la fin de son aventure. Dans un communiqué intitulé « Merci et au revoir », publié il y a quelques jours sur un blog, ses fondateurs Aaron Rowley et Joseph White ont annoncé la dissolution de l’entreprise faute de financement. En effet, malgré le succès d’une levée de fond lancée en mai dernier sur Kickstarter avec plus de 80 000 $ récoltés, la capacité financière de l’entreprise s’est révélée insuffisante pour réaliser les investissements nécessaires.

« sans capital supplémentaire, nous sommes incapables de maintenir l’entreprise à flot »

« Nous ne disposons plus de la capacité financière suffisante pour soutenir la société« , a expliqué Rowley. « Nous avons été précédemment financés par le biais d’un mélange de capital-risque et des subventions gouvernementales. Malgré tous nos efforts (pendant plus d’un an), nous avons été incapables d’engager un nouveau cycle. Nous avons fait de grands changements tout au long de l’année 2016 dans l’espoir de réduire nos dépenses, mais sans capital supplémentaire, nous sommes incapables de maintenir l’entreprise à flot. »

Nous avons souffert de nombreux problèmes et d’erreurs qui nous ont conduit ici, peut-être trop nombreux pour les décrire en détail. La réalité est que beaucoup d’événements expliquent note incapacité à relever la situation : la lenteur des progrès techniques, le risque scientifique important, l’absence d’un MVP, et une opportunité de marché mal défini. »

tissu

« les gens ont soif de changements et croient à des changements profonds pour l’industrie du vêtement »

Malgré ce triste dénouement, l’équipe d’Electroloom ne regrette pas l’expérience, confiant avoir beaucoup appris sur l’industrie du textile, les méthodes de fabrication durable, les possibilités de créativité et de personnalisation, et les véritables attentes du grand public.

« Une chose qui se démarque comme une évidence de notre expérience avec Electroloom c’est que les gens ont soif de changements et croient à des changements profonds pour l’industrie du vêtement. Que ce soit pour aider les gens à exprimer leur créativité grâce à de nouveaux et puissants outils de conception, ou pour aider à mettre en œuvre des méthodes de fabrication plus durables, nous avons vu l’émergence d’un nouveau segment de personnes qui se soucient de l’avenir du textile et de l’habillement. Nous nous sentons très chanceux d’avoir joué un rôle dans cette conversation mondiale. »

équipe-electroloom

« Il y a d’autres entreprises incroyables qui travaillent activement à l’évolution du paysage de l’habillement et de la fabrication »

Fidèle à philosophie, Electroloom a néanmoins tenu a souligner l’émergence de plusieurs entreprises très prometteuses dans le domaine du textile. Parmi ses coups de cœur citons notamment Kniterate et Disney, deux projets portant sur des imprimantes 3D à tricoter. « La vision que nous portons ne s’arrête pas ici. Il y a d’autres entreprises incroyables qui travaillent activement à l’évolution du paysage de l’habillement et de la fabrication. Nous voulions fournir une brève liste de certains des projets que nous trouvons prometteurs, dans l’espoir que vous continuez à rester à l’écoute de cette industrie. »

electroloom 3d

Articles relatifs à Electroloom

Electroloom lance une levée de fond pour financer son imprimante 3D à textile.
Electroloom dévoile une version mini de son imprimante 3D à textile.