3D Systems lance une nouvelle imprimante 3D pour le moulage à cire perdue

L’impression 3D de cire est un segment particulièrement dynamique dans la joaillerie où elle est utilisée pour la fabrication et la conception de bijoux, mais aussi dans la dentisterie pour créer des moules dentaires. L’impression 3D de moulage à cire perdue consiste à imprimer un modèle en cire avec une imprimante 3D spécifique. Le modèle en question est ensuite enfermé dans un moule. Après quoi du métal en fusion est coulé à l’intérieur pour faire fondre la résine et crée un espace vide. Il suffit alors de briser le moule pour obtenir l’objet final.

3D Systems, une marque pionnière dans ce domaine, vient de lancer une nouvelle solution dénommée ProJet® MJP 2500 IC. Selon le fabrication américain son nouveau système permettrait de produire des modèles dans des délais et à des coûts nettement inférieurs à ceux de la fabrication de modèles traditionnels.

La société annonce en effet un délai moyen de fabrication d’un modèle en cire produit par impression 3D de quelques heures tout au plus. De cette manière l’entreprise ne gaspille pas son temps et son argent inutilement dans un procédé de moulage par injection pour obtenir des outils de modèles traditionnels.

« la complexité des pièces que nous fabriquons désormais nous permet de proposer de nouvelles fonctionnalités à nos clients »

A droite une pièce en métal finie fabriqué à partir d’un modèle imprimé en résine à gauche.

Les économies réalisées sur les modèles initiaux peuvent en effet être très importantes si l’on considère le coût de l’outillage pour le moulage par injection classique. Selon une analyse comparative des coûts réalisée par Mueller Additive Manufacturing Solutions, l’outil de modèle d’une came mécanique coûte 6050 $, tandis que le modèle équivalent produit par impression 3D coûte moins de 25 $, le temps de fabrication correspondant uniquement au temps nécessaire pour imprimer le modèle.

ProJet MJP 2500 IC satisferait parfaitement les besoins de production, depuis la phase de conception initiale itérative jusqu’au lancement rapide d’un nouveau produit, en passant par la production en petite-série. Grâce au flux de travail numérique qui apporte une liberté de conception totale, les modèles en cire bénéficient de l’optimisation de la topologie et d’améliorations, aussi bien en termes d’allègement que de consolidation des pièces.

Côté conception, les fichiers sont préparés pour l’impression 3D et gérés sous le logiciel 3D Sprint™. Les modèles sont ensuite imprimés dans le matériau 100 % cire VisiJet® M2 ICast qui offre les mêmes caractéristiques de fonte et de brûlage que les cires de moulage standard.

« Les modèles en cire fabriqués avec la ProJet MJP 2500 IC sont incroyables. Nous sommes en mesure de fabriquer des pièces que nous n’aurions jamais pu obtenir par moulage traditionnel par injection de cire. ». Témoigne Al Hinchey, directeur de l’impression 3D chez Invest Cast, Inc. « De plus, la qualité, la finition de surface et la précision des pièces nous ont permis de basculer une plus grande partie de notre production sur ce produit. Et enfin, la complexité des pièces que nous fabriquons désormais nous permet de proposer de nouvelles fonctionnalités à nos clients ».

« La ProJet MJP 2500 IC ne se contente pas de mettre fin à l’utilisation d’outils moulés par injection »

La technologie d’impression MultiJet (MJP) de 3D Systems permet d’obtenir des finitions de surface lisses, des arêtes vives et des détails fins avec une grande fidélité et une excellente répétabilité afin de respecter des tolérances strictes. Il est désormais possible de réaliser des itérations et d’optimiser la conception de pièces complexes de manière rapide et économique.

« Le but est d’améliorer, tant sur le plan économique que fonctionnel, les modèles de fonderie de précision et les pièces qui en résultent. » explique Mike Stanicek, vice-président chargé de la gestion des produits de la division Plastique chez 3D Systems. « Selon Mueller Additive Manufacturing Solutions, le marché mondial du moulage à cire perdue est estimé à près de 14 milliards de dollars, ce qui comprend les pièces destinées aux secteurs automobile et aéronautique. La ProJet MJP 2500 IC ne se contente pas de mettre fin à l’utilisation d’outils moulés par injection, elle pourrait aussi améliorer la fonctionnalité des pièces coulées tout en réduisant leur poids, deux facteurs cruciaux pour accroître leur efficacité. », explique Mike Stanicek, vice-président chargé de la gestion des produits de la division Plastique chez 3D Systems. Cela signifie également que les entreprises de services de fonderie peuvent maintenant majorer leurs prix pour des pièces fabriquées en quelques jours au lieu de plusieurs semaines. La ProJet MJP 2500 IC change véritablement la donne pour tous les secteurs qui utilisent le moulage à cire perdue. »