WASP dévoile un projet d’impression 3D alimentaire sans gluten !

impression 3d gluten

Plus connu pour ses imprimantes 3D Delta grand format et ses activités dans la construction 3D, le fabricant italien WASP pointe désormais le bout de son extrudeur dans le domaine de l’impression 3D alimentaire. Dans un récent communiqué, la start-up a en effet dévoilé son dernier projet visant à développer une imprimante 3D alimentaire spécialisée dans la nourriture sans gluten.

Si de nombreuses personnalités et de sportifs ont adopté le régime sans gluten pour améliorer leur performance ou leur santé, au-delà du phénomène de mode, certaines personnes souffrent d’une véritable intolérance au gluten : la maladie cœliaque.

« répondre à la demande d’intégration de la cuisine coeliaque dans les restaurants »

Pour cuisiner sans gluten, outre la sélection des ingrédients, cela implique aussi d’avoir un espace dédié avec des appareils non contaminés par les autres aliments, ce qui rend ce type de cuisine difficile à intégrer dans l’activité traditionnelle d’un restaurant. Parti de ce constat, WASP a eu l’idée de développer des espaces dédiés, « conçus pour répondre à la demande d’intégration de la cuisine coeliaque dans les restaurants ».

Pour se faire, le fabricant a détourné l’utilisation première de son modèle DeltaWASP 20 40 pour le transformer en imprimante 3D alimentaire. Pour mener à bien son projet baptisé « Gluten Free Corner », WASP s’est associé à Francesco Favorito, un chef italien qui a créé une gamme de farine et de pâtisseries sans gluten sous la marque Zeroinpiù.

Si peu d’informations techniques ont pour le moment filtré, la modification de la DeltaWASP 20 40 porterait principalement sur l’ajout d’une extrudeuse qui chaufferait (entre 70 et 80°C) de manière à précuire la pâte pendant son extrusion pour lui donner une certaine rigidité. Une fois imprimée, la pièce est ensuite cuite dans un four traditionnel. Au cours des différents tests réalisés, WASP s’est notamment aperçu que l’ajout de beurre fondu augmentait la fluidité de la pâte et améliorait l’extrusion.

Présentée en avant-première à l’occasion du salon Sigep Rimini 2017 puis du Carnaval d’Opificio Golinelli, l’imprimante 3D sans gluten est toujours en cours de développement. WASP travaille a plusieurs améliorations, notamment sur la partie logicielle et l’extrudeuse qui doit répondre aux exigences sanitaires.