Impression 3D : quels sont les chiffres de l’emploi en France ?

métier impression 3D

Marché en plein essor enregistrant 20 % de croissance par an en moyenne, l’impression 3D offre de belles perspectives de recrutement dans de nombreux secteurs. Les offres d’emplois liées à cette technologie ne cessent en effet d’augmenter, y compris en France. Selon une étude publiée par la plateforme d’emploi Joblift menée sur les offres d’emploi liées à l’impression 3D publiées les 24 derniers mois en France, ce marché en forte croissance a plus que doublé entre 2016 et 2017.

Fait intéressant, l’étude nous apprends que le marché de l’emploi de la fabrication additive est principalement mené par les secteurs de l’industrie (+ 15%), des télécommunications (+ 37%) et des services aux particuliers (+ 13%). « Malgré une croissance importante, les postes pour professionnels en fabrication additive sont encore difficiles à pourvoir. » Commente Joblift.

Soulignant le rythme de croissance accéléré de cette industrie, le nombre d’offres d’emploi liées à l’impression 3D a augmenté de plus de 100% en 2017, soit exactement 5 762 offres d’emploi qui ont été publiées les derniers 24 mois et une augmentation mensuelle moyenne d’offres de 12%. Comparée à l’ensemble du marché du travail la fabrication additive croît environ 25 fois plus vite.

infographie impression 3D

Une augmentation de plus de 15 % des offres sur les principaux secteurs

Il ressort également que le secteur où les compétences de l’impression 3D sont les plus demandées est l’industrie avec 30% des offres totales émises et 15% d’augmentation de celles-ci. Egalement en bonne place avec 25 % des emplois, le secteur des télécommunications est le plus prometteur, affichant une augmentation de 37% de publication d’offres entre 2016 et 2017.

Du côté du B2C, le commerce des imprimantes 3D se porte également bien avec 21% des offres destinées aux services aux particuliers pour une augmentation de 13% en deux ans. Joblift a également observé deux autres secteurs à la croissance forte : « la chimie regroupant 3% des offres et une augmentation solide de 16%, et la santé avec 1% d’offres mais 35% de croissance. » Souligne l’étude.

Des offres d’emploi plus longues à pourvoir

Sans surprise, en analysant les secteurs d’activité, les fonctions liées à l’industrie apparaissent comme les plus recherchées. Ainsi 28% des offres s’adressent aux ingénieurs, 17% aux techniciens en génie mécanique et 10% aux développeurs. Capables de faire fonctionner des machines, maintenir et développer des procédés, concevoir des pièces adaptées, ces profils sont par conséquent les plus prisés par les entreprises. Les commerciaux et les designers font également partie des compétences recherchées soit respectivement 10 et 7 % des postes. « Cela montre l’étendue et la diversité des compétences requises au développement et à la commercialisation des imprimantes 3D. » Souligne l’étude.

Autres chiffres intéressants : les délais de recrutement. Joblift, compte en moyenne 43 jours pour pourvoir un poste, contre 39 jours au total pour les trois principaux secteurs concernés que sont l’industrie, les télécommunications et les services aux particuliers qui représentent 77% des offres. Selon l’étude, ces 4 jours significatifs appliqués à ces secteurs démontrent une certaine difficulté pour les entreprises à trouver des professionnels de l’impression 3D.

Plusieurs rapports récents ont en effet souligné la difficulté de cette industrie à recruter, notamment en raison de sa croissance plus rapide que le nombre de nouveaux profils qualifiés. Cette guerre du recrutement promet de s’intensifier dans les années à venir avec une hausse significative des salaires.