OVE lance une imprimante 3D couleur de bureau à jet d’encre

dent imprimée en couleur

Un nouveau fabriquant vient de débarquer sur le marché très « confidentiel » des imprimantes 3D de bureau couleur. Dénommée OVE, l’entreprise basée en Pologne, a travaillé pendant 4 ans à l’élaboration d’un système à dépôt de fil permettant l’impression 3D rapide de pièces en couleur. Le secret de la jeune pousse résiderait dans sa collaboration avec Memjet, une société américaine bien connue dans le monde de l’impression 2D pour sa technologie à jet d’encre. Témoignant de son importance, il y a 4 ans cette dernière avait fait l’objet d’une bataille juridique avec HP autour de huit brevets.

En effet, la technologie développée par Memjet est capable de fournir des impressions couleur à très haute vitesse. C’est la raison pour laquelle elle est utilisée par de nombreux fournisseurs d’imprimantes d’étiquettes. Le modèle ASTROJET M1 par exemple, une imprimante d’adresses couleur, permet d’imprimer des photos ultra nettes à 1 600 dpi à une vitesse de plus de 150 enveloppes/minute en polychromie. Chaque tête d’impression emploie 70 400 buses dans une structure en silicium qui offre une qualité d’impression natif de 1 600 dpi plus dense et rentable que les autres modèles à jet d’encre.

À la question de comment OVE a intégré cette technologie à son imprimante 3D, l’entreprise a en réalité commencé à développer un système d’impression 3D couleur haute vitesse de bureau avec une équipe du département de mécatronique de l’université de technologie de Varsovie. Memjet s’est ensuite associée à OVE pour équiper son imprimante 3D d’une tête d’impression permettant d’ajouter de l’encre à chaque couche de matériau thermoplastique. Après chaque couche, la plate-forme d’impression se déplace sur le côté pour aller se mettre sous une tête d’impression Memjet. Une coloration est alors appliquée sur le bord extérieur de l’objet blanc.

Une imprimante 3D couleur professionnelle à moins de 10 000 €

imprimante 3D couleur OVE

Imprimante 3D couleur OVE. Photo via OVE.

La méthode employée par OVE diffère de celle utilisée par le fabricant XYZprinting pour son imprimante couleur da Vinci Color. Si peu d’informations ont filtré quant au fonctionnement de cette dernière, l’appareil semble en effet teinter le filament juste au moment où il entre dans la buse chaude. Celui-ci est ensuite extrudé pour produire la couleur désirée.

Concernant les capacités de fabrication de sa machine, Ove ne donne pas de chiffre précis. L’appareil est comparé à une imprimante A4, ce qui suggère des dimensions de 210 mm × 297 mm. Un logiciel d’impression 3D est bien sûr fourni avec, pour piloter l’imprimante, mais aussi préparer les modèles 3D en couleur. Avec son imprimante couleur, Ove vise un large éventail d’applications, dans l’industrie, l’éducation, l’architecture, la médecine ou encore le marketing, pour réaliser des maquettes de style par exemple ou des modèles anatomiques. OVE a également créé un « kit OEM » qui permettra aux entreprises d’installer son module d’impression couleur Memjet sur d’autres systèmes d’impression 3D.

En proposant sa machine à moins de 10 000 €, soit environ 9 957 €, OVE se positionne sur l’entrée de gamme des imprimantes 3D couleur professionnelles ; un segment très peu exploité. Jusqu’alors l’utilisateur avait le choix soit entre des machines grand public FDM vendues entre 800 et 2 000 € (M3D Crane Quad, da Vinci Color et Mini…), soit des systèmes industriels à jet d’encre entre 50 et 250 000 € (Stratasys J750, HP Jet Fusion…).

crâne en couleur réalisé par impression 3D