Accueil » Médecine » Nexus Spine lance de nouveaux implants spinaux imprimés en 3D

Nexus Spine lance de nouveaux implants spinaux imprimés en 3D

Nexus Spine unveils its latest generation of implants for spine surgery

Nexus Spine unveils its latest generation of implants for spine surgery. (Nexus Spine photo credits)

Selon le dernier rapport du cabinet d’études Precedence Research, le marché des implants médicaux imprimés en 3D devrait générer plus de 9 milliards de dollars en 2030 contre 1,5 milliard de 2020, soit une croissance annuelle de 19%. Un succès qui s’explique par les nombreux avantages de la fabrication additive. Grâce à elle, les chirurgiens peuvent s’adapter aux patients en posant des implants sur-mesure qui épousent parfaitement la forme de leurs os. Dernièrement c’est le fabricant de dispositifs médicaux américain Nexus Spine, qui a annoncé la commercialisation de nouveaux implants pour la chirurgie de la colonne vertébrale.

La première solution se nomme PressON, un système de fixation sur-mesure permettant de stabiliser la colonne vertébrale humaine, et la deuxième appelée « Tranquil », un dispositif flexible en titane pour la fusion intersomatique. La fabrication additive, non seulement permet à la société d’améliorer le confort des patients en concevant des dispositifs personnalisés, mais aussi de réduire les risques d’infection et de favoriser une meilleure ostéointégration. La guérison est plus rapide et les douleurs post-opératoire moins importantes.

Comme souvent les implants sont créés à partir de titane, un métal très apprécié du secteur médical pour sa résistance et sa biocompatibilité. « Le titane est utilisé en chirurgie orthopédique depuis des décennies, avec une histoire stellaire. » Commente Gary L. Crocker, président de Crocker Ventures. « Mais pour obtenir de meilleurs résultats, il faut aller plus loin et faire en sorte que le titane agisse comme l’os de la colonne vertébrale. Toute entreprise d’implants rachidiens peut imprimer en 3D ce qui est essentiellement un bloc de titane avec une forme fantaisiste et beaucoup de petits trous, et cela se produit largement en ce moment. Seul Tranquil parvient à obtenir la bonne combinaison de rigidité, de taille des pores, de surface, de texture et de matériau. »

« Our advanced technology products have been shown to decrease pain, speed healing and lower the cost of care. »

Tranquil’s ability to replicate a human spine bone (Nexus Spine photo credits)

Non seulement Tranquil est un dispositif moins cher, mais aussi dix fois moins rigide que les implants traditionnels, ce qui lui permet de mieux épouser la forme des vertèbres. Quant à PressON, il s’agit d’un système de fixation vertébrale sur-mesure qui permettrait d’éliminer les douleurs habituellement ressenties chez le patient. Nexus Spine affirme que le fait de supprimer la flexion des tiges vertébrales, lui permettrait de s’adapter exactement aux différentes opérations chirurgicales de la colonne vertébrale. Enfin, il serait nettement plus rapide et plus facile à appliquer ; soit seulement 1/16e de temps. Sa petite taille enfin, soit un tiers du volume environ, diminuerait nettement les risques d’irritation des tissus et la longueur de l’incision nécessaire. La récupération post-opératoire s’en trouverait ainsi nettement accélérée.

« Nexus Spine a démontré l’amélioration des résultats cliniques, la réduction des coûts et la simplification de l’utilisation en tirant parti de notre expertise en matière d’ingénierie des mécanismes conformes et de notre propriété intellectuelle. » Conclut Nexus Spine. « Il a été démontré que nos produits de technologie avancée diminuent la douleur, accélèrent la guérison et réduisent le coût des soins. »

C’est annonce de Nexus Spine intervient quelques semaines après que la FDA a donné son autorisation pour le premier implant de talus imprimé en 3D. Développé par Additive Othopedic, ce dispositif se destine aux personnes souffrant de nécrose avasculaire du talus (AVN). Dans le même temps, aux Pays-Bas, c’est un implant osseux imprimé en 3D biorésorbable qui a été implanté avec succès sur la jambe gravement fracturée d’un patient.

Size comparison between a classic device and Presson (Nexus Spine photo credits)

Size comparison between a classic device and Presson (Nexus Spine photo credits)

Alexandre Moussion