Singapour revendique la plus grande imprimante de construction 3D d’Asie du Sud-Est

imprimante 3D béton HDB

La HDB (Housing and Development Board), qui est la commission en charge des logements sociaux de Singapour régie par le Ministère du Développement national, a fait une annonce de taille qui illustre bien le chemin parcouru par les technologies de fabrication additive dans le domaine de la construction. Le 11 septembre dernier alors que se tenait le HDB PEAK 2019, un forum dédié aux professionnels du bâtiment, l’agence a profité de l’évènement pour présenter la plus grande imprimante de construction 3D fonctionnelle d’Asie du Sud-Est.

Installée au Centre de recherche en bâtiment HDB à Woodland, la machine développée par le spécialiste néerlandais de l’ingénierie Witteveen + Bos, permettrait l’impression de composants en béton pouvant mesurer jusqu’à 9 mètres de long, 3,5 m de large et 3,8 m de haut.

Le ministre du Développement national, M. Lawrence Wong, et le chef de la direction de HDB, Mme Cheong-Chua Koon Hean, ont inauguré sa première construction, un petit logement de 3,6 m de long sur 3 m de large et 2,75 m de haut. En comptant le montage des fenêtres et des portes, et le ferraillage, la construction a durée six jours au total, dont 13 heures d’impression pour les murs et les fondations. Avec une approche préfabriquée plus traditionnelle, il aurait fallu plus de deux mois pour construire une pièce aux proportions similaires.

« L’utilisation de l’impression 3D a ouvert de nouvelles possibilités intéressantes pour l’avenir de la construction »

construction 3D en béton

logement en béton imprimé en 3D

Crédit photos Witteveen + Bos

Responsable de l’administration des logements sociaux à Singapour, le HDB est considéré comme l’agence qui a permis l’éradication des bidonvilles et squats de Singapour dans les années 1960, tout en relocalisant les habitants dans des logements à coûts modiques construits par l’État. Avant d’envisager l’impression 3D béton pour la construction de logements, la HDB dit vouloir d’abord déterminer si les bâtiments imprimés en 3D constituent une solution vraiment viable pour Singapour et son climat. Les premières applications porteraient donc sur la construction de mobiliers urbains comme des bancs, des murs anti-bruit et des panneaux de façade.

« Actuellement, la conception et la fabrication d’éléments de construction en béton utilisant les méthodes conventionnelles de production de produits préfabriqués prennent beaucoup de temps et nécessitent une main-d’œuvre qualifiée. » Explique Witteveen + Bos. « L’utilisation de l’impression 3D a ouvert de nouvelles possibilités intéressantes pour l’avenir de la construction », a déclaré Heru Soedarsono, directeur adjoint de la conception des bâtiments et des systèmes de préfabrication de HDB. « Les architectes et les concepteurs disposeraient de plus de liberté de conception, d’une plus grande flexibilité et du fait que le processus d’impression est hautement automatisé, cela réduit la dépendance vis-à-vis du travail manuel. »

Le cabinet néerlandais pointe du doigt une autre problématique, à savoir que les moules qui sont habituellement utilisés dans la construction classique, finissent le plus souvent au rebut, ce qui entraîne un gaspillage important de matériaux. Non seulement l’impression 3D permet de supprimer une bonne partie de l’outillage, mais surtout de créer des formes géométriques qu’il serait presque impossibles à créer avec les méthodes traditionnelles. Elle solutionnerait également la pénurie de main-d’œuvre qui touche le bâtiment, tout en améliorant la productivité des travailleurs et leur condition de travail.

L’imprimante béton de HDB semble reposer sur la même technologie que celle utilisée pour le Project Milestone qui a pour but de construire 5 maisons à Eindhoven. Développée en collaboration avec l’Université d’Eindhoven, elle se compose d’un système à bras robotique monté sur un portique qui lui permet de se déplacer et superposer les couches de béton selon le schéma défini.

inauguration de l'imprimante 3D béton

Inauguration de l’imprimante 3D béton HDB – Crédit photos Witteveen + Bos