3D Hubs publie son guide 2015 des meilleures imprimantes 3D de bureau

best Zortrax-M200

La Zortrax M200 élue meilleure imprimante 3D plug and play

On assiste ces dernières années à une véritable avalanche de nouvelles imprimantes 3D, il n’est en effet quasiment pas un jour sans qu’un nouveau modèle ne fasse son apparition, le plus souvent sur une plateforme de crowfounding. Une offre exhaustive qui n’est pas pour aider le grand public, composé dans sa grande majorité de néophytes et de personnes totalement étrangères à cette technologie. Une question revient alors souvent, quelle imprimante 3D choisir ?

3DHubs a répondu à cette question… En effet la plateforme qui met en relation des propriétaires d’imprimantes 3D avec des particuliers qui veulent imprimer, vient de publier son propre guide comparatif. Celui-ci dresse un inventaire des meilleures imprimantes 3D personnelles, établi sur les commentaires vérifiés de 2279 propriétaires d’imprimantes répartis dans 66 pays dans le monde. Sur la base de leurs notations et de la fabrication de 317 000 objets sur 235 modèles et machines différentes, 3D Hubs a pu ainsi dresser une liste des imprimantes 3D les plus performantes grâce au retour d’expérience de ses milliers d’utilisateurs.

3d printer guide 2015

Au final 67 modèles ont réussi à rentrer dans le classement selon des critères essentiels pour un maker que sont : la facilité d’utilisation, la qualité d’impression, la fiabilité, le taux d’échec, le rapport qualité prix, les frais…

Ci-dessous et réparties en 5 catégories, retrouvez donc les imprimantes 3D ayant reçu les meilleures appréciations par la communauté de 3D Hubs. Primante 3D a retenu les trois premières de chaque groupe :

Catégorie Enthusiast

Cette catégorie se destine aux utilisateurs à la recherche de machines fiables à même de produire des pièces de haute qualité sur la durée . Il s’agit d’imprimantes aussi bien adaptées aux amateurs, qu’aux designers ou aux entreprises.

 

makergear-m2

Makergear M2 (9/10)

Il s’agit de la troisième génération d’imprimante de Makergear, une des meilleures imprimantes sur le marché, elle convient très bien à quelqu’un qui a une expérience minime. Pour un utilisateur plus expérimenté, ce modèle offre encore plus de possibilités grâce à sa compatibilité avec de nombreux outils open source. Un véritable plébiscite pour ce modèle puisque 100% des propriétaires actuels la recommande. La Makergear M2 est vendue en kit pour 1475 $ ou pour 1175 $ si vous la commandez assemblée et calibrée.

 

printer-creator-pro

FlashForge Creator Pro (8,7/10)

Un cran au-dessus la FlashForge Creator, la version pro est décrite par ses utilisateurs comme étant à la fois fiable, précise, facile d’utilisation et offrant beaucoup de possibilités. Une imprimante tout aussi indiquée pour le débutant que l’utilisateur plus confirmé, le seul bémol étant qu’elle soit un peu bruyante. A 1290 $ et compte tenu de ses fonctionnalités, FlashForge Creator Pro offre un très bon qualité prix. 93% des propriétaires actuels la recommande. On peut trouver cette machine à moins de 1000 €.

ultimaker 2

Ultimaker 2 (8,6/10)

Valeur sûre du marché, il aurait été étonnant de ne pas retrouver l’indétrônable Ultimaker 2. Décrite comme polyvalente et robuste, malgré son prix un peu élevé (2500 $) cette imprimante satisfait 97% des propriétaires actuels. Son caractère open source et ses puissantes fonctionnalités couplés à son logiciel facile d’utilisation, font d’elle l’une des imprimantes les plus accessibles du marché.

 

Les meilleures Plug and play

Cette catégorie regroupe les imprimantes plug and play (branche et imprime), des machines qui ont la particularité d’être facile d’utilisation. Ces modèles sont livrés prêt à l’emploi, c’est-à-dire déjà assemblés et calibrés… Dans ce groupe, des imprimantes 3D réputées pour leur qualité d’impression et leurs faibles taux de rebuts.

printer-zortrax

 

 

La Zortrax M200 (8,6/10)

Lancée sur Kickstarter en 2013, le M200 a tenu sa promesse à savoir combiner la facilité d’utilisation avec une impression de qualité professionnelle. Si elle imprime uniquement sur ABS, son plateau (200 x 200 x 185 mm) perforé permet au matériau de ne pas trop se déformer. 96 % des propriétaires la recommande alors que 80 % d’entres ne l’échangeraient que pour sa prochaine version. On peut trouver cette machine à moins de 1800 €.

 

beethefirst

BEETHEFIRST (8,9/10)

Si la BEETHEFIRST est particulièrement esthétique, elle surtout simple à installer, facile à transporter et peu encombrante. Son service client est noté également comme le meilleur de tous les fabricants et sa qualité d’impression comme l’une des plus élevées. Parmi les petits bémols, son volume d’impression un peu faible (190mm x 135mm x 125mm) et son filament propriétaire. On peut trouver cette machine à moins de 1600 €.

 

up plus 2

Up Plus 2 (8,8/10)

Egalement connue sous le nom de Afinia H480 sur le marché américain, la Up Plus 2 est réputée pour sa facilité d’utilisation et son logiciel qui est parmi les plus intuitifs. Compacte et légère, elle se place également dans le top 5 pour la qualité d’impression. Parmi ces défauts son faible volume d’impression (140 x 140 x h135mm), sa faible vitesse de fabrication et son consommable propriétaire. Néanmoins à 1398 €, elle est l’une des imprimantes les plus abordables sur le marché. Elle est recommandeé par 100 % des propriétaires actuels.

 

Les modèles Kit/DIY

On retrouve dans cette catégorie les imprimantes 3D en kit et DIY (Do It Yourself : fais le toi-même), des modèles précurseurs de cette technologie nés dans les fablabs. S’agissant de machines que l’on doit assembler et calibrer, elles se destinent avant tout à des bricoleurs. Ces imprimantes se distinguent par leur capacité à produire la majorité des pièces nécessaires à leur fonctionnement et par leur caractère open source. Cela signifie que les informations et les plans de conception de l’imprimante 3D sont disponibles gratuitement et accessibles à tous, chacun peut donc apporter sa pierre à l’édifice.

rostock-max

 

 

Rostock MAX (9/10)

Cette imprimante fonctionne selon la technologie delta qui se caractérise par sa forme en triangle et sa capacité à imprimer des pièces très hautes. Ces modèles ont également une grande précision de positionnement, peu de masses en mouvement (tête d’extrusion par ex) et son fabriqués avec peu de composants. Le Rostock MAX atteint la note impressionnante de 9,1 pour sa qualité d’impression et une satisfaction de la clientèle de 93%. Parmi les bémols, son encombrement un peu plus élevé que ses concurrentes et son calibrage assez fastidieux. Proposée à partir de $ 999, elle saura séduire les utilisateurs intermédiaires et expérimentés qui recherchent une machine précise avec un gros volume d’impression (270mm x ø de 375 mm).

 

 

mendel90_0

Mendel90 (8,9/10)

Version améliorée de la Mendel Prusa, la Mendel 90 est une imprimante de type Reprap qui a derrière elle une grande communauté à même de vous aider pour la perfectionner ou la réparer. Dotée d’un lit chauffant elle permet d’imprimer de nombreux matériaux alors que sa qualité d’impression a été améliorée. Parmi ses défauts, la Mendel90 nécessite l’utilisation de deux logiciels (Slic3r & Pronterface) et son montage un minimum de compétences en électronique comme la soudure. Si ces critères peuvent être rebutants pour un débutant, l’imprimante reste bon marché (795 $) et propose un haut degré d’évolutivité grâce à son large panel de fonctionnalités.

kossel

 

 

Kossel (8,8/10)

Egalement issue d’un projet Reprap, la Kossel offre un excellent rapport qualité prix. A 600 $, cette imprimante open source à l’avantage d’avoir son plateau d’impression déjà calibré et d’offrir une vitesse d’impression supérieure à ses concurrentes. Parmi ses inconvénients, le lit chauffant qui est en option et les dimensions de son plateau ( 170 mm de diamètre pour 240 mm de hauteur) limite un peu pour les impressions. 90 % des propriétaires actuels recommandent néanmoins cette imprimante.

 

Meilleur qualité-prix

Vous voulez vous lancer dans l’impression 3D sans trop vous ruiner ? Cette catégorie regroupe les meilleurs qualité-prix, des imprimantes destinées au grand public proposant un large panel de fonctionnalité pour des prix très intéressants.

 

simple-metal

Printrbot Simple Metal (8,6/10)

Issue du fabricant Printrbot, l’un des pionniers en matière d’impression 3D de bureau, la Simple Metal est une version améliorée de la Simple. Livrée avec un plateau en acier enduit de poudre et une extrudeuse en aluminium, elle dispose aussi d’une sonde d’auto-nivellement qui simplifie largement l’étalonnage de l’axe Z. Le volume de construction maximal est respectable : 150mm x 150mm x 150mm. Classée dans le top 10 pour sa qualité d’impression, cette imprimante fait également partie des plus évolutives du marché grâce à ses logiciels open source et sa grosse communauté qui apporte son soutien technique. Parmi les points négatifs, la configuration et l’étalonnage prennent plusieurs heures et certains utilisateurs ont eu quelques problèmes d’extrusions. Approuvée par 92 % des utilisateurs, la Printrbot Simple Metal offre néanmoins beaucoup de fonctionnalités. A 599 $, cette machine permet de s’initier à l’impression 3D, sans dépenser des sommes importantes.

sharebot-kiwi

Sharebot KIWI (8,6/10)

Compacte, l’imprimante italienne Sharebot Kiwi ne mesure que 310 x 330 x 350 mm pour un volume d’impression de 140 x 100 x 100 mm. Avec une évaluation record de 9,3 pour sa qualité d’impression, sa qualité et sa fiabilité font d’elle un choix solide pour les étudiants ou les débutants. Si la Kiwi est facile à installer, son faible volume de fabrication l’absence de lit chauffant font parti de ses points faibles. Proposée à 860 $, 92 % des propriétaires la recommande.

creator

FlashForge Creator (8,4/10)

Comme en témoigne son apparence, cette imprimante est une version simplifiée de la Replicator original, celle-ci ayant été reconditionnée dans un cadre en bois découpé au laser. Une fois correctement calibrée, la FlashForge Creator propose des impressions de hautes qualité avec un taux d’échec de seulement 11 %. Les propriétaires actuels saluent sa compatibilité avec les logiciels open source et la réactivité de sa communauté. Parmi ses défauts certains utilisateurs lui repprochent d’être quelque peu obsolète, des modèles plus récents proposant des précisions et des vitesses supérieures. Car ce modèle nécessite justement un calibrage régulier pour maintenir sa qualité d’impression. A 914 €, la FlashForge Creator reste néanmoins un excellent choix pour ceux qui veulent expérimenter l’impression 3D.

 

Imprimantes 3D à résine

Dans cette catégorie sont regroupées les imprimantes fonctionnant selon la technique de photopolymérisation qui consiste à durcir de la résine photosensible avec une source lumineuse. Si le consommable est plus coûteux, il offre néanmoins une finition bien supérieure au FDM. Ces machines peu nombreuses sur le marché, sont idéales pour des utilisateurs professionnels, pour faire du prototypage ou la création de moules pour bijoux.

 

printer-formlabs

Form 1 + (8,4/10)

Version améliorée de la Form 1, la + est équipée d’un laser plus rapide et plus puissant permettant de produire des pièces de haute précision. Largement plébiscitée par la communauté, la nouvelle version propose une impression de qualité professionnelle et un service client parmi les meilleurs. Parmi ses points faibles, du fait de son matériau résine la machine demande plus d’entretien et les pièces d’avantage de traitements post impression. A 149 $ le litre de résine liquide, le consommable de la Form 1+ est également l’un des plus chers des imprimantes personnelles. A 3299 $ la Form 1 + représente un certain investissement, de ce fait les utilisateurs de 3DHubs la recommande avant tout à des professionnels, designers ou architectes pour du prototypage industriel ou de la sculpture anatomique.

 

b9-creator

B9Creator (8,1/10)

Contrairement à la Form 1 qui fonctionne par SLA (stéréolitographie) la B9Creator utilise un procédé appelé DLP (Digital Light Processing) et qui consiste à durcir de la résine avec comme son nom l’indique un projecteur DLP. Alors que les versions antérieures de la B9 comportaient pas mal de défauts, de nouvelles mises à jour ont été effectuées et un grand nombre de problème résolus comme par exemple le manque de documentation et la finition parfois inégale. La nouvelle version est livrée avec un projecteur HD pour des impressions de plus grandes qualités encore. La communauté la sanctionne néanmoins en lui adjugeant le score le plus bas pour sa facilité d’utilisation, sol logiciel bêta et son étalonnage fastidieux. A 3490 $ B9Creator se destine avant tout à des utilisateurs professionnels, comme des joailliers ou des designers.

 

Retrouvez le guide complet ici




Articles relatifs à 3D Hubs

Quel est le top des meilleures imprimantes 3D 2016 ?
Les meilleures imprimantes 3D selon Make
25 $ de crédit offert aux étudiants
3D Hubs célèbre son 10 000 ème Hubs
3D Hubs lève 4 millions de dollars
Une collection de puzzles 3D