La Poste lance un nouveau service d’impression 3D à Bordeaux

la poste

1 an après le lancement de son service d’impression 3D dans trois de ses bureaux franciliens, la Poste expatrie son concept dans la ville de Bordeaux. En effet depuis quelques jours, la Poste Mériadeck propose à ses clients d’imprimer leurs objets en 3D. Ces derniers peuvent venir avec leurs propres fichiers 3D ou choisir parmi plusieurs modèles personnalisables. Les pièces sont imprimées sur une Mojo de Stratasys, une imprimante 3D de type FDM (dépôt de filament fondu). Les étudiants et les architectes semblent être les plus réactifs au service proposé… «L’impression 3D peut servir aux architectes, aux élèves ingénieurs, aux étudiants en design, qui viennent nous voir avec un fichier numérisé qui sera transformé en un objet en 3D. Pour les architectes, c’est une vraie plus-value car ils peuvent ainsi visualiser leur travail, et certains de leurs clients, notamment les particuliers, sont ravis de voir leur projet de maison à petite échelle.» explique Nathalie Talou Kolesnik l’un des deux agents du bureau bordelais formés pour devenir conseiller numérique.

Côté tarif, il varie bien sûr en fonction de la nature de l’objet et de sa complexité. Comptez environ 30 € pour une coque de téléphone portable ou 80 € pour une petite maquette. La poste qui à l’occasion de la fête des mères en mai dernier avait lancé « 3D Bijou Enfant», propose toujours à ses clients d’imprimer des bijoux en argent. Pour ce genre d’impression, la poste fait appel des prestataires extérieurs comme Sculpteo, les prix débutent à 149 €.

Mériadeck est donc le premier bureau provincial à expérimenter ce service. A terme la poste veut étendre son offre en installant une imprimante 3D dans chaque région…

La Poste ouvre un nouveau centre d’impression 3D

La Poste a ajouté le bureau de Nantes-Bretagne à son dispositif de services d’impression 3D.

Articles liés aux services d’impression 3D