Ford présente trois exemples concrets de pièces imprimées en 3D avec la technologie de Carbon

support de frein de stationnement électrique Ford Mustang GT500

Support de frein de stationnement électrique Ford Mustang GT500

Constructeur à l’affût des dernières technologies, Ford compte parmi les précurseurs dans l’utilisation de la fabrication additive. En 1988, le géant de l’automobile s’était même acheté la première imprimante 3D disponible sur le marché. Depuis, le constructeur américain s’est doté d’une usine de fabrication de pointe de 135 000 m2 pour tester les capacités de l’impression 3D et d’autres technologies modernes.

Alors que se déroulait cette semaine le salon international nord-américain de l’automobile 2019 (NAIAS), Ford a profité de l’évènement pour y présenter trois pièces imprimées avec la technologie Digital Light Synthesis (anciennement CLIP) de Carbon : une pièce de rechange pour bras de liaison Ford Focus HVAC (chauffage, ventilation et refroidissement), une prise auxiliaire Ford F-150 Raptor et un support de frein de stationnement électrique Ford Mustang GT500.

On apprend que les pièces en question ont toutes été imprimées avec le nouveau matériau EPX (époxy) 82 de Carbon. Cette résine réputée pour ses propriétés de haute résolution et de résistance aux chocs, convient parfaitement à l’impression 3D de composants pour l’automobile.

« L’industrie automobile est très prometteuse pour l’utilisation de la fabrication numérique à grande échelle »

Prise auxiliaire Ford F-150

Prise auxiliaire Ford F-150

Des tests de performances ont permis de qualifier le procédé Digital Light Synthesis et le matériau EPX 82 pour ces applications. Les composants imprimés répondent en effet aux normes et exigences de performance de Ford, notamment en terme d’exposition aux intempéries, à la chaleur, aux UV, à la résistance chimique, mais aussi l’inflammabilité et la buée.

« Nous sommes ravis de collaborer avec Ford Motor Company et nous sommes ravis des nombreuses possibilités de tirer parti de la puissance de la fabrication numérique pour fournir des pièces durables destinées aux utilisateurs finaux ayant des propriétés similaires, voire meilleures, que les pièces moulées par injection. », a déclaré le Dr Joseph. DeSimone, PDG et co-fondateur de Carbon. « L’industrie automobile est très prometteuse pour l’utilisation de la fabrication numérique à grande échelle, et notre collaboration avec Ford est un parfait exemple du type d’innovation que vous pouvez réaliser lorsque vous concevez des moyens de production. »

Pas moins de 23 systèmes de fabrication additive seraient expérimentés sur le site de Ford. On parle notamment de la Multi Jet Fusion de HP, la Studio Systems de Desktop Metal ou encore du système à bras robotique Infinite-Build 3D de Stratasys. La finalité pour le constructeur américain est de réduire ses coûts de production et de délais de mise sur le marché, mais aussi ses stocks.

Pièce de rechange pour bras de liaison Ford Focus

Pièce de rechange pour bras de liaison Ford Focus