Le premier bouquet de mariée imprimé en 3D

Candice Majewski, professeur à l’Université de Sheffield en Angleterre, a donné une dimension pour le moins originale et futuriste à son mariage. En effet cette maitre de conférences en génie mécanique passionnée par l’impression 3D, a porté le premier bouquet de mariée imprimé en 3D au monde. Composé de 9 roses blanches, ce bouquet d’un nouveau genre a été dessiné par son ami Guy Bingham, professeur en design industriel à l’Université de Loughborough. Une pièce qui a nécessité 40 heures de travail au total, dont 18 heures d’impression, opération effectuée par une certaine Wendy Birtwistle membre du centre de fabrication additive de Sheffield. L’imprimante 3D utilisée est une EOS Formiga P 100, un modèle allemand fonctionnant par frittage laser, avec pour matériau une poudre de nylon.

Une fois terminé, le bouquet a été emballé et expédié aux Etats-Unis à Indianapolis, lieu où avait lieu la cérémonie. Candice s’est en effet mariée à un américain de 28 ans du nom de Bret Hughes, rencontré il y a 2 ans alors qu’elle jouait en ligne à Evony. Si le bouquet 3D a coûté £ 150 (204€) soit plus de deux fois le prix d’un bouquet naturel de la même taille, celui-ci a l’avantage de pouvoir être conservé et transmis de génération en génération. Un souvenir impérissable en somme…

« Je fais des recherches sur l’impression 3D et j’aime ce que je fais. Je pensais que ce serait vraiment cool de l’intégrer à mon mariage », explique Candice. « Cependant, avoir un bouquet aussi spécial signifiait que je n’allais certainement pas de le jeter à mes invités ! Le grand avantage d’avoir imprimé un bouquet de mariage en 3D, c’est que contrairement à des fleurs naturelles, il ne pourrirra pas… C’est un souvenir qui va durer éternellement et que je pourrai transmettre à mes enfants et petits-enfants. »