L’impression 3D grand format de WASP pour prototyper des équipements de fitness

La fabrication additive n’épargne plus aucun secteur de production, y compris celui du sport où sa personnalisation et sa liberté conception concourent à repousser les performances des athlètes en améliorant leur matériel. Largement démontrés dans les domaines du sport automobile et du sportswear, les effets de l’impression 3D sur la réduction des coûts de production et des cycles de développement suscitent également l’intérêt des équipementiers de fitness. Dernièrement c’est le spécialiste des imprimantes 3D grand format, l’italien WASP, qui a révélé comment il avait collaboré avec Technogym, un fournisseur d’équipements de remise en forme, pour l’aider à prototyper et développer ses nouveaux produits.

Pour répondre à ses besoins d’impression, l’entreprise a fait l’acquisition du modèle « Delta WASP 4070 INDUSTRIAL 4.0 » une imprimante 3D delta professionnelle haute de 195 cm. Technogym explique ce choix par la nécessité d’imprimer de grands composants et de disposer d’un système intuitif avec des coûts de maintenance réduits. Son équipe de R&D l’utiliserait principalement pour les modèles de style ou pour vérifier les formes, l’ergonomie et les éléments de conception. Côté matériaux, les pièces sont principalement imprimées avec du PLA, un consommable très bon marché d’une part, et qui ne dégage pas de fumée nocives pendant l’extrusion.

« Nous avons choisi le système Delta WASP 4070 INDUSTRIAL 4.0 pour de nombreuses raisons, l’une des plus importantes étant certainement la faisabilité de son grand volume d’impression », a expliqué Technogym dans un communiqué. » « Nous apprécions également sa vitesse d’impression et le coût beaucoup plus faible des matériaux de support, ce qui nous permet d’acheter plus de bobines de matériaux et de faire plus de tests.»

Installée dans le département T-Factory & T-Research and Development de Technogym, l’imprimante 3D de WASP permet la réalisation de pièces pouvant mesurer jusqu’à 400 x 400 x 700 mm. Chaque mois la société produirait avec entre 15 et 20 pièces pour ses prototypes d’appareils de fitness, mesurant en moyenne 30 cm. L’impression 3D a permis à Technogym d’accélérer son processus de développement en s’assurant qu’une pièce est exempte d’erreurs avant même que le prototype final ne soit terminé et que les pièces finales réelles ne soient mises en production.

Technogym fabrique des équipements de fitness depuis plus de 37 ans. Sa renommée est telle que l’entreprise a même été fournisseur exclusif pour les Jeux Olympiques d’été de 2016 à Rio. Basé à Cesena en Italie, son siège social de Technogym Village abrite le département T-Factory & T-Research and Development, où plus de 130 ingénieurs et designers ont produit 142 brevets internationaux et 93 marques pour la société.

L’augmentation des problèmes de santé et d’obésité, mais aussi la prise de conscience collective sur l’hygiène de vie, concourent à soutenir le marché de l’équipement de fitness qui pourrait atteindre les 4,52 milliards de dollars de chiffre d’affaires d’ici 2025. Rien qu’en Europe les revenus générés par les clubs de fitness se montaient à 27,2 milliards d’euros en 2018. On dénombrait alors 61 984 clubs.

Imprimante 3D Delta WASP 4070 INDUSTRIAL 4.0 – Crédits photos WASP