FIT AG fait l’acquisition de 5 imprimantes 3D métal EOS M400-4

Cette semaine, le spécialiste allemand de la fabrication additive FIT AG, a annoncé l’acquisition de cinq imprimantes 3D métal EOS M400-4. Etablie depuis plus de 20 ans déjà, la société basée à Lupburg entend ainsi augmenter sa capacité d’impression 3D industrielle en pièces métalliques, et répondre à la demande croissante de ses clients issus de l’aéronautique, l’automobile ou encore la médecine. Les machines nouvellement acquises intégreront une deuxième usine de 4200 m2 qui ouvrira ses portes en fin d’année.

DG de FIT AG Carl Fruth s’est dit convaincu quant à la qualité des composants produits avec ce système : « La nouvelle génération de systèmes EOS nous a non seulement convaincus de la qualité exceptionnelle des composants produits, mais surtout de ses interfaces ouvertes qui nous permettent d’intégrer ces machines de manière transparente dans nos concepts d’assurance qualité industrielle de fabrication additive de composants. Notre objectif déclaré est de fournir à nos clients des composants de qualité exceptionnelle provenant d’une seule source. Nous avons l’intention d’atteindre cet objectif en avançant avec EOS en tant que partenaire fiable et fournisseur à long terme. »

« L’investissement dans cinq systèmes EOS M 400-4 montre que nos solutions sont parfaitement adaptées… »

Dévoilé en 2016 à l’occasion de l’IMTS de Chicago, le système EOS M400-4 propose l’un des plus gros volumes de fabrication disponibles sur le marché soit une plateforme de 400 mm x 400 mm x 400 mm. Basée sur la technologie DMLS (Direct Metal Laser Sintering) développée par EOS, la machine est dotée de 4 laser 400 watts compatibles avec une large gamme de poudres métalliques : titane, aluminium, acier maraging et les alliages cobalt chrome.

FIT AG succède à son compatriote Siemens, le premier industriel à se doter d’une EOS M400-4. La machine équipe son centre d’impression 3D métal de Finspäng en Suède, pour la fabrication de ses turbines à gaz industrielles. « Je suis ravi que plus de 20 ans de collaboration réussie entre EOS et FIT AG dans le domaine de la fabrication additive de pièces polymères soient désormais étendus aux composants métalliques. » S’est félicité Dr Adrian Keppler, CEO d’EOS GmbH. « L’investissement dans cinq systèmes EOS M 400-4 montre que nos solutions sont parfaitement adaptées à un scénario de production AM à grande échelle intégré. »