Bio-impression : le français Poietis lance une nouvelle levée de fond de 2 millions €

Forte de ses 2,5 millions d’euros récoltés il y a deux ans dont 1 million d’euros sur la plateforme Wiseed, le spécialiste français de la bio-impression Poetis, a renouvelé l’opération ce lundi. Spécialisée dans la conception de thérapies de médecine régénératrice et personnalisée issues de la bio-impression 4D par laser, la start-up girondine annonce une nouvelle augmentation de capital de deux millions d’euros ouverte aux investisseurs particuliers au travers d’une levée de fond participative sur la plateforme de crowdfunding WiSEED.

« un premier essai clinique chez l’homme d’ici 3 ans »

Les fonds récoltés viseront d’une part à financer sa NGB 17.03, la première bio-imprimante 3D industrielle au monde, mais aussi une plateforme de type Big Data. Poietis entend par ailleurs mettre sa technologie en conformité avec les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF), notamment pour l’utilisation en clinique, et initier des développements précliniques avec des partenaires hospitalo-universitaires et industriels afin de réaliser un premier essai clinique chez l’homme d’ici 3 ans. « Poietis a pour ambition de développer et proposer des solutions de référence en médecine régénératrice et personnalisée. » Commente la société.

Selon la société bordelaise, tous ses objectifs stratégiques annoncés pour 2017 ont été atteints : le lancement de la première plateforme de bio-impression industrielle, le développement et la validation de Poieskin, premier produit bio-imprimé en catalogue dont les premières commandes pour bêta-tests commencent à être livrées ; et la signature de 6 partenariats de co-développement de tissus bio-imprimés dont celui avec BASF sur un nouveau modèle de peau bio-imprimé et celui avec L’Oréal sur la bio-impression d’un follicule pileux.

« Après seulement trois ans, Poeitis est devenue un acteur incontournable de la bio-impression »

« Les fonds que nous avions collectés via la communauté d’investisseurs de WiSEED ont démontré l’intérêt du grand public pour nos domaines d’activités et sont en phase avec le fort développement industriel anticipé dans le domaine de la bio-impression dans le monde. » Déclare Poietis. « Après seulement trois ans, Poeitis est devenue un acteur incontournable de la bio-impression, reconnu au niveau international. » Souligne Fabien Guillemot, co-fondateur de Poietis. « Notre ambition est de fournir au patient et aux cliniciens, des solutions fiables et robustes de fabrication de tissus biologiques. » »

Ouverte ce 17 juillet, la souscription enregistre déjà un vif succès a déjà plus de 150 000 € récoltés en 24 h.

Bio-imprimante 3D industrielle NGB 17.03