Un matériau de support soluble pour l’impression 3D de PEEK

filament de support ESM-10

3DGence, un fabricant polonais spécialisé dans les imprimantes 3D professionnelles à double extrusion, a développé le premier matériau de support soluble pour le PEEK : le filament ESM-10. Avec la professionnalisation des usages, sont apparues ces dernières années de plus en plus d’imprimantes 3D FDM équipées d’un double extrudeur. Cette fonctionnalité permet d’imprimer avec deux matériaux de couleur différente, mais aussi des structures de soutien.

Pour les plus néophytes, rappelons que ces supports agissent comme une sorte d’échafaudage. Ils permettent une plus grande liberté de conception à l’utilisateur, autorisant des géométries complexes faites de surplombs et cavités.

Pour imprimer ces supports, des filaments plastiques solubles peuvent être utilisés. Le plus connu est le fameux PVA, un matériau qui se dissout lorsqu’il est plongé dans l’eau chaude. On évite ainsi d’endommager la pièce en retirant le support manuellement.

ESM-10 : un filament de support pour le PEEK et l’ABS

matériau de support pour le PEEK

A gauche support imprimé avec le filament ESM-10 sur une pièce en PEEK

En revanche sa température de transition vitreuse (85 °C) peut poser problème. En effet lorsque l’on veut imprimer des matériaux techniques comme le PEEK dans des chambres chauffées (100 °C par exemple), le PVA n’a plus la rigidité nécessaire pour soutenir la pièce. C’est pourquoi la plupart des utilisateurs utilisent simplement du PEEK, avec tous les inconvénients inhérents. Non seulement c’est un matériau très cher (environ 400 € les 500 g), mais il est difficile à enlever.

Parti de cette problématique, 3DGence a développé un filament soluble avec un point de transition vitreuse beaucoup plus élevé. Leur nouveau matériau ESM-10 a été spécialement conçu pour une utilisation dans des environnements à haute température. Selon le fabricant il serait capable d’assurer des impressions sur PEEK et l’ABS dans une chambre chauffée au-delà de 80 ° C.

imprimante 3D Industry F340

Imprimante 3D Industry F340

Le matériau qui se dissout à l’aide d’une solution aqueuse et d’un solvant chimique spécial, est compatible avec l’imprimante 3D industrielle 3DGence Industry F340. En parallèle, 3DGence a également présenté son système SDS (Support Dissolving System), un réservoir conçu spécifiquement pour dissoudre les supports des impressions 3D.

Le système comprend une chambre chauffée d’une capacité totale de 55,2 litres, ainsi qu’un panier de 36 x 36 x 28 cm permettant ainsi aux grandes impressions d’être totalement immergées.

« SDS est dédiée à la suppression des structures de support des impressions 3D en PEEK ou en ABS. Son principal avantage est qu’il n’est plus nécessaire de supprimer manuellement les supports », a déclaré Filip Turzyński, responsable du développement de la qualité chez 3DGence. « Grâce à cette solution, nous pouvons être sûrs que le modèle imprimé ne sera en aucun cas endommagé. Dans le processus de rinçage automatisé, nous pouvons obtenir un modèle propre, sans support, qui est entièrement fonctionnel. »

Le filament de support EMS-10 est d’ores et déjà disponible sur le site du fabricant. La bobine de 750 grammes est vendue 155 €.

Système SDS (Support Dissolving System)