Bombardier mise sur l’impression 3D pour ses trains et tramways

train Bombardier

Déjà bien intégrée dans certains secteurs du transport avec une nette prédominance de l’automobile et l’aéronautique, l’impression 3D emprunte désormais la voie du ferroviaire. Plusieurs acteurs majeurs dont les constructeur de trains Siemens Mobility, Ge Transportation, ou Nederlandse Spoorwegen, la principale compagnie d’exploitation des chemins de fer aux Pays-Bas, commencent à en expérimenter les bénéfices.

Les économies permises par la fabrication additive en terme de réduction des délais de fabrication et des stocks de pièces détachés, intéressent fortement cette industrie à la recherche de solutions moins chères et plus rapide à produire. Sa capacité à fabriquer des pièces plus légères et performantes est un autre argument de taille.

En Allemagne, c’est Bombardier Transportation, la division ferroviaire de la multinationale canadienne Bombardier Inc, qui vient d’annoncer l’intégration de l’impression 3D dans ses activités sur le marché germanophone. La société utilisera l’imprimante 3D grand format F900 de Stratasys pour des pièces finales destinées au secteur ferroviaire, ainsi que des outils de fabrication et des prototypes pour des trains et tramways à l’attention des pays germanophones.

Accélérer et personnaliser la production de pièces pour le secteur ferroviaire

conduit d'air imprimé sur une imprimante 3D F900

André Bialoscek, responsable de l’intégration physique des véhicules à Hennigsdorf, tenant un conduit d’air imprimé en 3D, et Dominik Mueller, responsable des comptes stratégiques chez Stratasys

L’imprimante 3D Stratasys F900 sera installée au cœur du plus grand site de fabrication de Bombardier Transportation au monde, à Hennigsdorf, en Allemagne. Son utilisation permettra à l’entreprise d’accélérer et de personnaliser la production de pièces pour le secteur ferroviaire, tout en réduisant les coûts de stockage de pièces de rechange et en augmentant la flexibilité de production de pièces et d’outils.

Le fabricant envisage d’employer cette technologie pour imprimer en 3D des pièces destinées à l’intérieur et à l’extérieur des trains, telles que des conduits d’air, des boîtiers de protection et des supports de câbles. Bombardier imprimera également en 3D des outils personnalisés servant au processus de production et accélérer le lancement de nouvelles plates-formes.

« L’imprimante 3D F900 de Stratasys nous permet d’élargir notre offre de services, de sorte que nous sommes désormais capables d’imprimer en 3D de grandes pièces de rechange, des pièces personnalisées à usage ferroviaire et des outils de fabrication. Et tout cela, en interne et à la demande. », commente André Bialoscek, responsable de l’intégration physique des véhicules chez Bombardier, Hennigsdorf. « Après la fibre de verre et l’étain que nous utilisions pour nos composants de train, l’emploi de la résine ULTEM™ 9085 répond aujourd’hui à nos critères d’application tout en nous permettant d’atteindre un niveau inédit de réduction des coûts et des délais par rapport à ces matériaux traditionnels. »

Des matériaux avancés certifiés pour les applications ferroviaires

La principale raison du choix de Stratasys est le grand plateau de fabrication de l’imprimante 3D F900, qui permet de tirer parti des propriétés uniques de la résine Ultem 9085. Son excellent rapport résistance/poids et son comportement en matière de flamme, fumée et toxicité en font le produit idéal pour les applications de production, ainsi qu’un matériau très prisé des clients du secteur des transports en raison de sa conformité à la norme ferroviaire EN45545-2.

Les pièces imprimées en 3D par Bombardier Transport pour le secteur ferroviaire répondront principalement à la demande de production spécifique des chemins de fer et tramways allemands, suisses et autrichiens, et permettra au fabricant de renforcer sa capacité à entretenir, produire et remplacer ses pièces rapidement et à moindre coût.

Andreas Langfeld, président de Stratasys EMEA, commente : « L’investissement de Bombardier Transportation dans notre imprimante 3D F900 est le résultat de notre pari pour le déploiement de solutions d’impression 3D de qualité industrielle dans le domaine des transports, capables d’améliorer, voire de remplacer, la fabrication traditionnelle dans un grand nombre d’applications intérieures et extérieures du secteur ferroviaire. »

« Notre technologie de fabrication additive basée sur la technologie FDM offre aux sociétés de chemin de fer et aux prestataires de services de maintenance des matériaux avancés, certifiés pour les applications ferroviaires, des plateaux de fabrication aux dimensions généreuses pour les plus grandes pièces et, surtout, le plus haut niveau de fiabilité et de reproductibilité d’impression du secteur », ajoute-t-il. « Nous espérons travailler en étroite collaboration avec Bombardier Transportation afin de promouvoir le déploiement de cette technologie dans ses activités et lui permettre de produire des pièces personnalisées sur demande de façon plus rapide et moins coûteuse que jamais. »

Stratasys n’est pas le seul partenaire d’impression 3D de Bombarbier. La société travaille également avec le français Sculpteo. Fort de sa certification ISO 9001-2015 obtenu en décembre dernier, le spécialiste de l’impression 3D en ligne est désormais en mesure de répondre aux exigences de ces secteurs de pointe comme les transports ferroviaires.