L’américain Robo 3D passe sous pavillon australien !

robo-3d

Société australienne spécialisée dans l’exploration minérale, Falcon Minerals vient d’annoncer le rachat imminent du fabricant américain d’imprimantes 3D Robo 3D. Selon l’accord, Falcon Minerals deviendrait actionnaire majoritaire à 100%, via un véhicule d’investissement dénommée Albion 3D, principal actionnaire de Robo 3D.

« mettre les imprimantes 3D dans des millions de foyers à travers le monde »

« Nous sommes vraiment enthousiasmés par la possibilité que Robo 3D puisse être cotée sur l’ASX. Ceci est le début d’une nouvelle aventure qui va nous permettre d’investir dans la croissance de l’entreprise, faire progresser la technologie d’impression 3D grand public, et la réalisation de notre objectif de mettre les imprimantes 3D dans des millions de foyers à travers le monde. Dans le cadre de la nouvelle entente, Moreno, Kabili et d’autres cadres de Robo 3D détiendront des participations dans Falcon Minerals. » ont déclaré Braydon Moreno et Coby Kabili, co-fondateurs de Robo 3D. A l’issue de la transaction annoncée à 2,5 millions $, Robo 3D deviendrait « Robo 3D Technologies Limited ».

r2-robot3d

Robo 3D R2

Fondé en 2012 par Braydon Moreno et Coby Kabili à San Diego en Californie, Robo 3D est un fabricant d’imprimantes 3D de bureau bon marché de type FDM. A l’occasion du CES 2016 de Las Vegas, le constructeur dévoilait deux nouveaux modèles dénommés R2 et R2 mini, annoncés pour la fin d’année au prix de 1700 et 800 €.

En juin 2016, le chiffre d’affaires de la société s’élevait à 4,6 millions $ sur un an, soit deux fois plus qu’en 2015. Des revenus principalement tirés par les ventes en ligne via Amazon et leur propre site web. En mai dernier, Robo 3D signait un accord de distribution avec son compatriote Staples, premier fournisseur mondial d’articles de bureau, pour commercialiser son modèle R1 +.