3D Systems dévoile une imprimante 50 fois plus rapide !

imprimante 3d High Speed Fab Grade pour produire vite

Parmi les freins majeurs au développement de l’impression 3D, il y a cette sempiternelle vitesse de fabrication. Trop faible pour produire en grande série, celle-ci réfrène aujourd’hui les industriels à adopter massivement cette technologie. Forts de constat, certains cherchent à développer des solutions, à l’image d’Hewlett Packard et son imprimante 3D ultra rapide Multijet. Aujourd’hui un autre géant américain est entré dans la course, le fabricant 3D Systems et sa « High Speed Fab Grade. »

Derrière ce nom évocateur, une imprimante 3D taillée pour l’industrie capable d’imprimer à très grande vitesse, et fonctionnant à contre courant de ses concurrentes SLS ou SLA, avec une tête d’impression fixe et un plateau mobile. Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, cette machine se présente sous la forme d’une chaine de production où se sont les plateaux qui va et viennent à la tête d’impression et non l’inverse.

Jusqu’alors limitée dans sa vitesse de déplacement pour des raisons mécaniques, électroniques et de finition, la buse n’a alors plus qu’a remplir sa fonction première c’est-à-dire déposer sa matière sur les plateaux. La tête d’impression parvient à suivre la cadence grâce à la projection ultra rapide de photopolymères durcis presque instantanément par un rayon UV. En multipliant les têtes d’impression sur la ligne de fabrication, on arrive ainsi à obtenir une vitesse à même de répondre aux contraintes de production pour des pièces de grande série. Les objets circulent en continue et une fois la pièce achevée elle sort alors de la chaine pour finir en post production.

« des produits de grande consommation en quelques minutes, au lieu de plusieurs semaines »

Selon Jeff Blank, vice-président de Global Engineering Systems 3D, l’imprimante 3D serait capable de déposer jusqu’à 4 000 000 000 de gouttes de matériaux photosensibles colorés par minute. « Cette nouvelle machine apporte tous les avantages de l’impression 3D couleur aux standards de la fabrication industrielle, permettant aux créateurs, ingénieurs et industriels de mettre en forme des produits de grande consommation en quelques minutes, au lieu de plusieurs semaines ou plusieurs mois »

schéma du procédé

Si peu d’informations ont filtré sur la nature exact du procédé employé, celui-ci semble donc se rapprocher de la technologie Polyjet de Stratasys, une technique de photopolymérisation voisine du SLA et du DLP. Si la Multijet Fusion d’HP était annoncée comme 10 fois plus rapide que les modèles SLS (frittage laser), ce système permettrait d’imprimer 50 fois plus rapidement que tous les autres procédés actuels.

High Speed Fab Grade est né en début d’année d’un partenariat entre 3D Systems et Google, dans le cadre du projet ARA visant à développer un smartphone imprimé en 3D. Un téléphone open hardware hautement modulable et qui nécessite donc la production de dizaine de milliers de pièces par jour. Un rythme de production que l’impression 3D n’est pas capable d’assurer aujourd’hui.

D’autres articles relatifs à la vitesse d’impression