Imprimez vos escarpins !

float

Carré, égyptien, grecque, taille 37 ou 43… Chaque pied est unique et propre à chaque individu. De ce fait trouver une chaussure correspondant exactement à ses mensurations relève de l’exploit dans un marché ultra standardisé. Un peu trop grande ou un peu trop petite, il n’est en effet pas rare d’hésiter entre deux pointures… Si jusqu’à présent il n’était pas possible de se procurer des tailles intermédiaires, la célèbre marque de chaussures pour femmes United Nude a eu l’idée d’utiliser l’impression 3D pour répondre à cette problématique. Un projet né sous la forme d’un partenariat avec 3D Systems pour créer « float » une ligne de chaussures imprimées en 3D. Un concept novateur consistant à imprimer sa propre paire à domicile sur une imprimante 3D Cube 3. L’impression de la float se fait en 3 parties, en effet le talon et le bout viennent s’imbriquer des deux côtés de l’empeigne. Celle-ci doit d’ailleurs son nom (flottant) au fait que son talon ne touche pas par terre, une particularité qui a fait la réputation de la marque connue pour son design moderne et architectural.

3 parties

colori

La float est déclinée dans plusieurs coloris.

Ces escarpins futuristes au talon suspendu, ont été dévoilés le 6 août dernier dans un des magasins de United Nude à Manhattan. Via un écran tactile les clients ont pu personnaliser leur propre modèle et le voir s’imprimer sous leurs yeux. C’est la première fois que ce genre d’enseigne proposait une telle expérience aux Etats-Unis. Face au succès rencontré la marque projette d’étendre son service à son magasin Londonien du Regent Street. Commercialisée à $999, l’imprimante Cube 3 ne peut néanmoins imprimer que des plastiques rigides, ont peut donc s’interroger quand au confort de ses chaussures. Un point sur lequel Rem D Koolhaas fondateur de United Nude s’est expliqué : « Même si ces chaussures sont tout à fait portables, je ne pense pas qu’il faille les comparer avec des modèles plus classiques en termes de confort… Mais ce pas non plus le but premier, l’objectif était de créer quelque chose de beau et d’intéressant, et il s’agit d’expérimenter, aller de l’avant et encourager l’apprentissage de cette technologie ». Par ailleurs, plusieurs questions restent en suspend, notamment sur le prix de vente des chaussures et les conditions de leur impression à domicile, la semelle extérieure nécessitant d’être découpée et rajoutée à la main.

Vidéo de la Cube 3