Eos lance son système d’impression 3D laser le plus rapide et le plus puissant

imprimante 3D eos-M 400-4

EOS, constructeur allemand spécialisé dans les machines de fabrication additive, présentera son dernier système système de frittage laser direct de métal (DMLS) à l’occasion du salon IMTS de Chicago les 12 et 17 septembre prochains. Dénommée M 400-4, cette machine est comme son nom le suggère une version améliorée de la M 400, l’une des plus grandes imprimantes 3D métal actuellement disponible sur le marché. Disposant d’un volume de construction équivalent soit 400 mm x 400 mm x 400 mm, la M 400-4 est équipée de 4 lasers de 400 watts fonctionnant indépendamment sur des carrés de 250 mm x 250 mm avec un chevauchement de 50 mm. Conçu pour les applications industrielles dans les domaines de l’aéronautique, l’automobile ou encore le médical, le système permet de multiplier la productivité par quatre.

« une plateforme modulaire conçue pour l’impression 3D industrielle »

« L’EOS M 400-4 est un complément parfait à notre portefeuille de systèmes industriels. Il anéantit les limites actuelles de fabrication en satisfaisant les demandes de nos partenaires de l’industrie, même les plus exigeantes, en termes d’efficacité, d’extensibilité, de facilité d’utilisation et de contrôle des processus.» Explique Le Dr Adrian Keppler, directeur marketing chez EOS. «Le système offrant une plateforme modulaire conçue pour l’impression 3D industrielle, il peut être intégré facilement dans les environnements de production existants et participer à la création des futures innovations de nos clients.»

frittage-laser

Compatible avec un large panel de matériaux tels que l’aluminium et le nickel, la M 400-4 fonctionne avec la technologie brevetée EOS ClearFlow, un système de gestion permettant de distribuer les gaz de fabrication de façon intelligente afin d’éviter les interférences entre les lasers et les sous-produits de fusion.

« Nous avons choisi le système EOS M400-4 pour propulser nos activités de FA à un niveau supérieur »

Le géant allemand Siemens est le premier industriel à avoir fait l’acquisition d’une M 400-4. La machine équipe désormais son centre d’impression 3D métal basée à Finspäng en Suède. Cette usine dans laquelle Siemens a investi plus de 21 millions $, vise à développer des composants et réparer beaucoup plus rapidement les brûleurs destinés à ses turbines à gaz industrielles SGT-800. « Nous avons choisi le système EOS M400-4 pour propulser nos activités de FA à un niveau supérieur : passer d’appareils de petite échelle à laser unique à des appareils à grande échelle utilisant des lasers multiples. Combinant une plateforme de fabrication de plus grande taille et l’accroissement de productivité que cela offre, avec un nouveau système de maniement, il est possible d’introduire dans l’atelier industriel une nouvelle façon de penser dans la conception des turbines à gaz.» Explique Andreas Graichen responsable du centre de Finspäng.

centre-siemens