Le néerlandais Xilloc fait l’acquisition de 4 imprimantes 3D EOS

Eos M400

Editeur de logiciels médicaux et fabricant de prothèses personnalisées, Xilloc s’est rapidement fait un nom dans le secteur médical. En effet en 2006, cette société néerlandaise spécialisée dans l’impression 3D, participait à la première greffe d’implant de crâne en titane, puis à la première greffe de mâchoire en 2012. Souhaitant élargir son offre, Xilloc a ouvert en mai dernier, une nouvelle unité de production industrielle, visant à fournir des services d’impression 3D de haute qualité pour l’industrie de l’aérospatiale, de l’automobile et de l’outillage.

Pour renforcer son offre et ses capacités, l’entreprise vient d’investir dans 4 imprimantes 3D industrielles du fabricant allemand EOS, dont le modèle M 400. Mesurant 6.5 x 6 x 3.3 m pour plus de 4 tonnes à la balance, cette machine est actuellement l’une des plus grandes imprimantes 3D métal disponible sur le marché. Outre son volume de fabrication impressionnant (400x400x400mm), l’EOS M 400 dispose d’un laser de 1000 watts capable de fritter un large panel de matériaux comme l’aluminium et le nikel. Cette machine fonctionne sous la technologie DMLS, procédé qui consiste à fusionner des poudres métalliques avec un laser. « Xilloc veut fournir la meilleure qualité à ses clients. C’est pourquoi nous avons choisi de travailler avec les systèmes d’EOS ». A déclaré Maikel Beerens, PDG de Xilloc dans un communiqué de presse.

imprimante eos

Récemment, Xilloc a déménagé au « Brightlands Chemelot Campus » une université basée à Maastricht. Avec 1600 m2 de locaux, la société va pouvoir soutenir son développement et profiter de la R&D de l’université qui est en train de devenir une plaque tournante de l’impression 3D aux Pays Bas et à l’étranger. Ouvert plus tôt cette année, le Brightlands Materials Center propose un nouveau programme axé sur le développement des matériaux pour les technologies d’impression 3D.

  • Le prix de l’EOS M 400 avoisine les 1 100 000 €.

 

 

La première EOS M 400 débarque en France

La société française VOLUM-e a fait l’acquisition d’une EOS M 400.