Drinkable Book : un livre qui rend l’eau potable !


Encore aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable, dont 1800 enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque année par suite de maladies hydriques. Ainsi l’accès à l’eau potable reste une priorité pour les ONG mobilisées pour fournir aux populations un élement essentiel à leur survie. Fort de ce constat une équipe de chercheurs l’Université McGill à Montréal et l’University of Virginia Chemist, a développé une solution tout à fait étonnante baptisée « Drinkable Book« . Comme son nom le laisse deviner, il s’agit d’un livre dont les pages ont la particularité de pouvoir filtrer l’eau insalubre ! Une idée aussi géniale qu’insolite que l’on doit au docteur Dr Theresa Dankovich qui est parvenue à développer un papier filtrant à base de nanoparticules d’argent. Connu pour son effet bactéricide, ce métal est capable de tuer 99% des bactéries telles que le Choléra, l’Escherichia Coli et les bactéries typhoïdes. Il suffit pour ce faire d’arracher l’une des pages du livre, de la glisser sous une grille, puis de passer l’eau à travers.

Outre sa capacité à filtrer, « Drinkable Book » permet également d’informer les populations. Sur chaque page, des phrases imprimées dans une encre alimentaire et traduites dans la langue locale, sensibilisent sur les dangers d’une eau impure et expliquent comment procéder à la filtration.

L’impression 3D a été employée pour la fabrication de la boite en plastique renfermant le livre, qui fait à la fois office de grille et de récupérateur d’eau. Derrière cette initiative, une agence créative du nom de DDB North America, qui a préféré ce procédé aux techniques traditionnelles car moins onéreuse sur de faibles volumes. L’injection plastique pourrait par la suite être préférée si le projet venait à décoller.

Drinkable Book a d’ores et déjà fait ses preuves lors de test menées dans 25 sources d’eau contaminée en Afrique du Sud. Le livre compte 24 pages, dont chacune est composée de 2 filtres capables de fournir de l’eau potable pendant 1 mois, soit 1 an au total.