Dagoma fait sa rentrée avec la DiscoEasy200 !

imprimante 3d discoEasy200

La rentrée est déjà là, apportant avec elle son lot de nouveautés et de surprises. Cinq mois après le lancement de son Explorer 350, Dagoma enchaîne avec une nouvelle imprimante 3D baptisée DiscoEasy200 ! Version améliorée de la Discovery200, modèle historique de la marque roubaisienne vendue à plus de 4000 exemplaires, cette nouvelle machine affiche un design plus moderne et plus épuré que sa grande soeur. « Grâce aux retours de toute la Dago’communauté », de nombreuses modifications ont été apportées sur l’aspect technique.

Ainsi la carte Melzi a été remplacée au profit d’une Makerbase plus performante, le palpeur inductif optimisé pour un meilleur calibrage et la tête d’impression dotée d’un nouveau double ventilateur plus silencieux. « Dagoma Doctor devient Dagom’App, et sera compatible avec la Melzi. » Précise Dagoma à propos du logiciel. L’usage a également été repensé, avec des pièces pré-assemblées et plus ergonomiques, facilitant ainsi le montage et l’accès aux différents branchements. Enfin, la micro carte SD est remplacée par une carte SD plus simple à manipuler.

kit-discoeasy200

écran-discoeasy200

Le volume de fabrication (200 x 200 x 200 mm), la vitesse d’impression (jusqu’à 100mm/s), la précision (100 microns) et la compatibilité matériaux (PLA) restent quant à eux inchangés, à l’image du prix toujours à 299 € pour la version kit et 399 € pour la version assemblée. Les propriétaires actuels de la Discovery200 pourront upgrader leur machine grâce au « Pack Evolution Disco. » Proposé à 89 €, ce kit upgrade contient tous les éléments électroniques nécessaires pour faire évoluer la Discovery200 en DiscoEasy200. Les 15 pièces nécessaires à la mise à jour sont d’ores et déjà téléchargeables sur le site de Dagoma et la plateforme Thingiverse.

Un écran de contrôle (non compatible avec la Discovery) est également proposé en option au prix de 49 €, permettant de régler à la volée les différents paramètres (température, ventilateur, vitesse d’impression…), avec une fonction STOP pour mettre l’imprimante en pause. L’utilisateur pourra ainsi recharger avec le même filament ou changer de couleurs pour des impressions multicolores. « c’est le même écran que sur la 350 ; il est simple, avec un lecteur SD sur le côté un buzzer et un bouton de pilotage ; il permet plein de réglages directement à bord de la machine, sans passer par l’ordi« . Explique Dagoma sur sa page Facebook.

Deux autres options sont annoncées : un détecteur de fin de fil (pour mettre l’imprimante en pause lorsque le filament vient à manquer), ainsi qu’un caisson de protection transparent pour cloisonner la machine et éviter ainsi des problèmes de warping.

Articles relatifs à Dagoma

Dagoma dévoile l’Explorer 350, une imprimante 3D grand format